Classique / Opéra - Gros Plan

La pleine jeunesse de Don Giovanni

Le metteur en scène Christophe Perton.

Opéra extramuros NOUVELLE PRODUCTION / CHATENAY-MALABRY

Reprise après sa création en mars à la MC93 de Bobigny d’une nouvelle production juvénile du plus célèbre des opéras de Mozart.

En abordant cet ouvrage qui aurait pu paraître intimidant au moment de le confier à une troupe de jeunes chanteurs – les Solistes de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris -, le metteur en scène Christophe Perton s’est souvenu de l’âge de son compositeur – Mozart avait 29 ans – lorsque l’ouvrage fut créé à Prague en 1787, et de celui de son premier interprète, qui avait 27 ans… « Nul besoin d’exégèse musicale pour être immédiatement saisi à l’oreille par la course à bout de souffle où s’engage Don Giovanni, entraînant l’action et les personnages dans un vertige fantastique. (…) Cette force de vie, cette incandescence qui brûle et consume dehors comme dedans, semble dire secrètement la conscience d’une finitude qui s’accommode mal de la rage de vivre, du plaisir de jouir de la vie et de la beauté de son propre corps. Il m’a semblé que cette course contre le temps s’annonçait très tôt lorsqu’au terme du corps à corps qui oppose la jeunesse de l’ange à la vieillesse du commandeur, Leporello regardant la scène finit par dire : « Qui est mort ? Vous ou le vieux ? ». Une question en forme d’exergue ? » s’interroge le metteur en scène.

Lieu de fantasmagorie

Avec son complice directeur musical Alexandre Myrat, il sera entouré dans cette aventure par d’autre forces vives, celles des musiciens de l’Orchestre-Atelier Ostinato et des voix du Chœur de Chambre de la Maîtrise des Hauts-de-Seine (direction Gaël Darchen). Christophe Perton situe l’action de son Don Giovanni dans une piscine désaffectée, envisagée comme « lieu de jeu, de fantasmagorie, de plaisir et d’érotisme, doublé d’un espace déliquescent du fait de son état d’abandon », et assume une référence involontaire au film Deep End  de  Jerzy Skolimowski, « merveille sur le plan plastique autant que dans sa dimension érotique », et autre projet résolument basé sur la jeunesse de ses personnages…

Jean Lukas

A propos de l'événement

La pleine jeunesse de Don Giovanni
du Samedi 24 mai 2014 au Dimanche 25 mai 2014
Théâtre de la Piscine
254 Avenue de la Division Leclerc, 92290 Châtenay-Malabry, France

Samedi 24 mai à 20h, dimanche 25 à 16 h et lundi 26 à 20h. Tél. 01 41 87 20 84.


Mots-clefs :

A lire aussi sur La Terrasse

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction