La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Jukebox d’Elise Simonet et Joris Lacoste

Jukebox d’Elise Simonet et Joris Lacoste - Critique sortie Théâtre Bobigny MC93
Ghita Serraj, magnifique interprète de Jukebox CR : Martin Argyroglo

En tournée/MC93

Publié le 12 octobre 2020 - N° 287

Comme les disques d’un jukebox, Ghita Serraj sert sur un plateau les sons de la vie quotidienne choisis par les spectateurs. C’est hautement technique et vivant, fascinant et drôle. Et ce sera gratuit du côté de Bobigny.

On connaît L’Encyclopédie de la parole pour son travail de compilation des sons, des voix, des mots qui nous entourent et traversent notre quotidien. De ce travail de fourmi que le groupe opère inlassablement depuis bien des années sont issues des formes théâtrales très diverses : en solo, chorales, symphoniques ou en patchwork pour enfants… Le Festival d’Automne consacre une rétrospective à cet imposant travail, et relance sur scène à cette occasion Jukebox, une forme légère et hautement jubilatoire qui s’inscrit dans le lieu où elle est jouée. La représentation au T2G mettait ainsi en scène des paroles récoltées à travers le territoire de Gennevilliers. Dans la rue, à l’école, au marché, sur le Web… Ghita Serraj, l’excellente comédienne du spectacle, en jeans et basket, cheveux frisés noirs tirés en arrière, explique pour commencer les règles du jeu aux spectateurs. Parmi les sons rapportés par les habitants de la ville, Joris Lacoste et Elise Simonet en ont sélectionné 45 qui sont recensés sur la feuille de salle. Aux spectatrices et spectateurs de faire maintenant leur choix, comme avec un juke box. Le temps de la représentation, soit une petite heure, Ghita Serraj interprètera la vingtaine d’extraits que le public lui commandera.

Mosaïque du quotidien

Dès lors, on aurait pu s’attendre à une exploration du métissage culturel de Gennevilliers. Mais, fort heureusement, Jukebox ne fait pas dans le pittoresque de banlieue populaire. Un extrait d’épisode de série télévisée turque côtoie ainsi une présentation truffée d’anglicismes de la novlangue de la french tech. Un extrait de jeu vidéo du type grosse baston en ligne un bien bobo cours de Pilates. Ou encore un conseil de discipline de collège plutôt pacifique la prise de parole éruptive d’un syndicaliste SUD PTT. Bref, une mosaïque d’un quotidien urbain ordinaire et composite, qui déjoue toujours les attentes et les clichés. Les morceaux sont plutôt courts et Ghita Serraj les interprète comme il est de coutume avec l’Encyclopédie de la parole, mêlant l’imitation réaliste à un travail pointu sur la musicalité – le rythme, les respirations, et les intonations. Le résultat est happant. Naviguant entre un micro, un pupitre et une chaise, la comédienne malicieuse et virtuose paraît danser et dessiner dans l’air les partitions de ces bandes sonores du quotidien. Les morceaux choisis sont souvent drôles, mais surtout ils esquissent une photographie du territoire, une série de clichés, de croquis pris à l’échappée, une myriade d’histoires naissantes, de personnages aussi normaux qu’uniques. Une exaltante traversée de territoire in situ qui se poursuivra à Bobigny dans une série de représentations libres d’accès.

Eric Demey

 

A propos de l'événement

Jukebox
du Mardi 10 novembre 2020 au Samedi 5 décembre 2020
MC93
1 Bd Lénine 93000 Bobigny.

En itinérance hors-les-murs du mardi 10 au samedi 14 novembre et du mardi 1er au samedi 5 décembre. Tel : 01 41 60 72 60. Durée : 50 minutes environ. Également à la Maison de la Musique de Nanterre les 20 et 21 novembre, et à la Fabrique des Arts de Malakoff du 26 au 28 novembre.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre