La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Jean La Chance

Jean La Chance - Critique sortie Théâtre
crédit photo©Loicloeizhamon Légende photo : Jean la Chance, interprété avec talent par les comédiens du Centre dramatique de La Courneuve.

Publié le 10 décembre 2008

Comme un Candide qui ne tirerait leçon de rien ou un martyr témoignant de la hideur de l’âme humaine, Jean va son chemin… La troupe de La Courneuve en fait le récit avec talent et éclat !

Pièce inachevée du jeune Brecht, retrouvée il y a dix ans dans les archives du Berliner Ensemble, Jean la Chance oscille entre le conte philosophique et la parabole morale. Jean et Jeanne vivent heureux et amoureux, ne connaissant ni l’envie ni le dépit… Jusqu’au jour où Monsieur Feili demande à Jean de lui céder sa femme et de la laisser partir loin de lui et de leur ferme douillette. Puis viennent des marchands ambulants qui troquent leur carriole contre la chaleur et la gnôle de la maison de Jean qui, d’échange en échange, finit par n’avoir plus rien à lui que le plaisir de regarder la beauté des ciels… Le texte de Brecht est élégamment traduit par Bernard Banoun et Marielle Silhouette et conserve dans la mise en scène d’Elisabeth Hölzle des incrustations d’allemand qui le densifient. Son intérêt tient à l’équilibre subtil entre la simplicité de son propos et la complexité de son message. « L’important, c’est l’humain » ne cesse de répéter Jean alors que les hommes le persécutent, le dépouillent et l’exploitent, et c’est par le moyen de la farce que Brecht montre que l’humain est très fragile, que son essence est inconstante et que l’inhumain est davantage son risque que son contraire… C’est en cela que le théâtre prouve qu’il est plus efficace que la philosophie pour dire la complexité de l’âme humaine : Brecht réussit en maître dans cette pièce à faire évoluer les caractères et la teneur de la réceptivité spectaculaire. En effet, si l’on rit d’abord des mésaventures de Jean, de sa naïveté, de sa complaisance et des ruses des coquins qui le trompent, on est bientôt atterré par son incapacité à dire non, par sa bonté maltraitée et bouleversé par sa capacité à savoir demeurer dans la beauté des choses malgré la laideur des hommes.
 
Des acteurs talentueux guidés avec une belle assurance
 
Elisabeth Hölzle collabore pour la deuxième fois avec la troupe du Centre dramatique de La Courneuve et met en scène cette fable drôle et amère avec un talent remarquablement maîtrisé. Le plateau surélevé permet aux comédiens de surgir et de disparaître rapidement, imprimant à la pièce un rythme qui emprunte autant à la rapidité de la comédie qu’à l’implacabilité de la tragédie au cœur desquelles se débat le pauvre Jean dont on ne sait s’il faut rire ou pleurer… Les beaux costumes de Cécile Boivert et Sophie Schaal appuient l’esthétique chorégraphique du spectacle en l’apparentant avec elle au conte et à ses codes. Grégoire Tachnakian excelle en Jean. Le jeune comédien réussit à jouer la naïveté sans tomber dans les travers de l’affèterie niaiseuse et son interprétation élégante d’un Jean poétique et humaniste jusqu’au-boutiste est confondante de vérité et de tendresse. Tous les comédiens qui l’entourent font eux aussi preuve d’un talent solide et dramatiquement très efficace. La mise en scène d’Elisabeth Hölzle est aussi intelligente que belle et la qualité du travail réalisé avec le Centre dramatique de La Courneuve rappelle encore une fois la capacité vivace de cette troupe à faire du théâtre populaire de qualité !
 
Catherine Robert


Jean la Chance, de Bertolt Brecht ; mise en scène d’Elisabeth Hölzle. Du 19 novembre au 14 décembre 2008. Mercredi, vendredi et samedi à 20h30 ; jeudi à 19h et dimanche à 16h30. Centre culturel Jean-Houdremont, 11, avenue du Général Leclerc, 93120 La Courneuve. Réservations au 01 48 36 11 44.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre