La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Espèces d’espaces

Espèces d’espaces - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre Artistic Athévains
Stéphanie Lanier, Michel Ouimet et Andréa Retz-Rouyet dans Espèces d’espaces. Crédit photo : Marion Duhamel

Théâtre Artistic Athévains / de Georges Perec / mes Anne-Marie Lazarini

Anne-Marie Lazarini adapte le journal d’un usager de l’espace que publia Georges Perec en 1974 : une intelligence éblouissante du texte et de ses enjeux et un très beau morceau d’humanité.

A cour et à jardin, dans les fauteuils qui entourent la scène, sont installés des lettres E et un chat : ceux qui regardaient Perec écrire, « eux » (le père et la mère) disparus dans les charniers de l’Histoire, et le chat, meilleur compagnon de l’écrivain et connaisseur chevronné des recoins les plus confortables de l’espace. Entre les fauteuils, la scène se transforme en page d’écriture, qu’arpentent les trois comédiens en y dessinant les contours de l’habitable, à l’intérieur desquels se tient la condition humaine. Le théâtre, hétérotopie capable d’accueillir tous les lieux, devient l’endroit où se matérialisent les différents espaces que répertorie Perec dans son ouvrage, de la chambre jusqu’à l’univers, en passant par le quartier, la ville et toutes les étapes, du plus petit au plus grand. La malice et la surprise organisent un suspense auquel on se laisse prendre avec joie. La peluche au fond du lit, les petites balles planétaires qui tombent des cintres, la poudre d’étoiles répandue sur le sol, les morceaux de sucre qu’on croque ou avec lesquels on réinvente la marelle : tout force le sourire avec une infinie tendresse.

L’humain en ses biotopes

Théâtre d’objets, théâtre de texte, théâtre du jeu : Anne-Marie Lazarini utilise, pour théâtraliser le texte, tout ce que les arts de la scène mettent à sa disposition. Joli tour de force : l’adaptation résiste à l’illustration, et les images projetées autant que les accessoires sont haussés au rang de compagnons d’interprétation pour trois comédiens pétulants et précis, inventifs et drôles : Stéphanie Lanier, Michel Ouimet et Andréa Retz-Rouyet. La scénographie, les images, les lumières et les costumes sont l’œuvre de Dominique Bourde et François Cabanat, qui s’amusent à créer une sorte de cabinet de curiosités des espaces, espiègle, décalé et farceur, fin et plaisamment judicieux. Les comédiens y évoluent en géographes du dehors et du dedans, explicitant les états d’âme que font naître les lieux habités et visités. A l’image de la démarche de Perec, savante sans être jamais cuistre, précise sans être ennuyeuse, attachée à l’anodin pour mieux dire l’universel, Anne-Marie Lazarini signe un spectacle subtil et offre un vrai moment de bonheur théâtral, rendant hommage à l’écrivain en se tenant à la hauteur d’inventivité de son talent.

Catherine Robert

A propos de l'événement

Espèces d’espaces
du Mardi 10 mars 2015 au Dimanche 26 avril 2015
Théâtre Artistic Athévains
45 Rue Richard Lenoir, 75011 Paris, France

Mardi à 20h ; mercredi et jeudi à 19h ; vendredi et samedi à 20h30 ; dimanche à 16h. Relâche les 8 et 10 avril. Tél. 01 43 56 38 32. Durée : 1h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre