La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Gardien Party, performance conçue par Mohamed El Khatib et Valérie Mrejen

Gardien Party, performance conçue par Mohamed El Khatib et Valérie Mrejen - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de la Ville hors les murs au Centre Pompidou
Mohamed El Khatib et Valérie Mrejen ont conçu Gardien Party. © Emmanuelle Gaubert – Malraux scène Nationale

Performance conçue par Mohamed El Khatib et Valérie Mrejen

Publié le 20 août 2021 - N° 291

Qui sont ces gardiens et gardiennes de musée, invisibles d’un monde où l’on vient voir tout sauf eux ? Dans Gardien Party, Mohamed El Khatib et Valérie Mréjen les replacent au centre des regards.

D’où est venue cette idée de Gardien Party ?

Mohamed El Khatib : C’est une envie que nous avons eue avec Valérie Mréjen de changer le regard sur les musées en les regardant du point de vue de ceux qui sont le plus souvent invisibles, qu’on ne regarde pas : les gardiens de musée. Avec l’idée bien sûr de savoir ce que deviennent les classes populaires dans les musées. Car si les gardiens de musée sont parfois des étudiants en art, ce sont pour la plupart des précaires, mal payés, peu considérés. Ils sont la cheville ouvrière de ces institutions.

Comment avez-vous procédé ?

 M.E. K. : Le projet a commencé avant la crise du Covid. Au gré de mes tournées, j’allais visiter des musées et rencontrer les gardiens. Il y a aussi eu des musées iconiques que nous voulions absolument inclure dans notre enquête, comme le MOMA à New-York, le Rijksmuseum à Amsterdam ou l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, et puis d’autres que j’avais envie de découvrir comme le Musée du communisme à Prague.

« Il y a autant de parcours qu’il y a de gardiens. »

Que ressort-il de toutes ces rencontres ?

 M.E. K.: Qu’il y a autant de parcours qu’il y a de gardiens. J’avais l’impression que ce serait plus homogène, mais entre l’Ermitage où les gardiens sont à 90% des veuves de guerre, New-York où ce sont des entreprises privées qui emploient des groupes communautaires et Stockholm où les gardiens sont considérés comme l’épiderme du musée, comme ceux qui sentent la réception des œuvres par le public et sont formés pour cela, il y a d’énormes différences. Reste un invariant très peu questionné, celui de la boîte blanche de la salle de musée.

Quel sera votre dispositif scénique ?

 M.E. K.: Le spectacle sera joué dans des musées, avec la participation d’une dizaine de gardiens suisse, américain, russe, suédois, autrichien, italien, français et coréen. Sept ou huit d’entre eux seront sur scène chaque soir. Chacun accrochera son œuvre préférée à une cimaise et viendra évoquer sa manière de travailler, son rapport aux œuvres, aux artistes, aux visiteurs, à l’ennui, aux situations particulières dans lesquelles ils se trouvent. Par exemple, un gardien de nuit nous a raconté comment il ne regardait pas les tableaux avant de faire ses tours de garde la nuit et de les découvrir à la lumière de la lampe torche. Depuis, il en connaît tous les détails.

Quel regard portez-vous sur les musées ?

 M.E. K.: Valérie est plasticienne, c’est un monde qui lui est familier. Moi, j’ai longtemps éprouvé un rejet, un blocage, parce que je trouve que le musée est un endroit encore plus excluant que le théâtre, où les codes ont une place trop importante. Puis la performance Boule à neige créé avec Patrick Boucheron qui évoquait ce qui fait la valeur d’une œuvre a aiguisé ma curiosité. Les musées sont des lieux hors du temps, hors de l’actualité, mais j’aimerais qu’ils soient plus vivants. J’aimerais réaliser une histoire populaire de l’art via les boutiques des musées.

Propos recueillis par Eric Demey

A propos de l'événement

Gardien Party, performance conçue par Mohamed El Khatib et Valérie Mrejen
du Mercredi 15 septembre 2021 au Dimanche 26 septembre 2021
Théâtre de la Ville hors les murs au Centre Pompidou
Place Georges Pompidou, 75004 Paris.

à 16h ou 19h selon les jours. Tel  : 01 42 74 22 77.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre