La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

France-fantôme de Tiphaine Raffier

France-fantôme de Tiphaine Raffier - Critique sortie Théâtre SAINT ETIENNE Comédie de Saint-Etienne
© Simon Gosselin Tiphaine Raffier

Comédie de Saint-Étienne et Théâtre Nanterre-Amandiers / Texte et mise en scène de Tiphaine Raffier

Publié le 17 décembre 2022 - N° 306

L’autrice et metteure en scène Tiphaine Raffier reprend la 3ème création de sa compagnie La femme coupée en deux, France-fantôme. Bienvenue dans la « 9ème révolution scopique ».

Après avoir recréé votre première pièce La Chanson, sous le titre La Chanson [reboot], vous continuez de faire vivre le répertoire de votre compagnie en reprenant France-fantôme, créé en 2017. Quelle place occupe cette pièce dans l’histoire de La Femme coupée en deux ?

Tiphaine Raffier : Il s’agit pour moi de la vraie première pièce de la compagnie. C’est avec France-fantôme que La Femme coupée en deux se structure de manière à pouvoir faire tourner ses créations, avec l’arrivée au sein de l’équipe de notre administratrice. Je commence aussi sur ce spectacle à travailler avec la scénographe Hélène Jourdan, avec qui le travail est si riche qu’elle aussi rejoint la compagnie. En matière d’écriture aussi, France-fantôme est pour moi un tournant. Cinq ans après sa création, je l’assume encore pleinement, avec joie.

Cette pièce s’ancre dans un univers dystopique appelé « 9ème révolution scopique ». Pourquoi avoir alors voulu vous aventurer dans un genre peu exploré au théâtre ?
T.R.
 : La science-fiction m’est apparue comme un espace de grande liberté. Inventer un monde, avec un nouveau rapport au capitalisme, au religieux, à la culture était pour moi une manière de mettre d’emblée le théâtre au travail. En même temps que l’intrigue, il fallait créer une forme capable de faire de la science-fiction proprement théâtrale.

« La science-fiction m’est apparue comme un espace de grande liberté. »

Vous avez opté pour une esthétique très sobre, avec très peu de nouvelles technologies. À l’exception de la vidéo, qui tient une place centrale dans votre pièce.
T.R.
 : En ayant largement recours aux nouvelles technologies, j’aurais encouru le risque de voir France-fantôme vieillir avant l’heure. De plus, je voulais une science-fiction poisseuse, avec des gens en pulls en laine, afin que ce genre nous ramène aux sentiments humains. Quant à la vidéo, son importance tient au fait qu’elle s’inscrit dans un univers iconoclaste, où la représentation du visage humain est interdite. Lorsqu’un visage est enfin filmé dans la pièce, on sent toute la force qu’a ce geste.

Hormis son iconoclasme, pourriez-vous nous décrire les grands traits de votre France futuriste ?
T.R. 
: C’est une ère qui englobe la technologie et le culturel. À la fois esthétique et politique, elle pose la question de la connaissance d’une manière très aiguë, car grâce à une machine du nom de « Démémoriel », chacun peut « décharger sa mémoire ». C’est grâce à cette machine que l’héroïne, qui a perdu brutalement son mari, peut espérer le retrouver en partie. Si France-fantôme tient de la science-fiction, elle est pour moi avant tout une pièce romantique, une histoire d’amour. Elle est aussi nourrie de nombreuses lectures sur l’exil. Dans « science-fiction », on entend souvent science froide. Mais France-fantôme est aussi pleine de sciences dites « chaudes », pleine de réflexions sur l’humain et ses sociétés contemporaines.
 
Propos recueillis par Anaïs Heluin

La Réponse des Hommes de Tiphaine Raffier, une traversée vertigineuse
A LIRE AUSSI : Théâtre – Critique

La Réponse des Hommes de Tiphaine Raffier, une traversée vertigineuse

Foisonnante, vertigineuse, déstabilisante, […]

A propos de l'événement

France-fantôme
du mercredi 18 janvier 2023 au vendredi 20 janvier 2023
Comédie de Saint-Etienne
Place Jean Dasté, 42000 Saint-Étienne

à 20h. Tel : 04 77 25 14 14. www.lacomedie.fr. Théâtre Nanterre-Amandiers, 7 avenue Pablo-Picasso, 92000 Nanterre. Du 25 janvier au 4 février 2023. Le mardi et le mercredi à 19h30, jeudi et vendredi à 20h30, le samedi à 15h et 20h3O. Avec le Festival d’automne à Paris. Spectacle en argentin, surtitré en français. Durée de la représentation : 1h45. Tél. : 01 46 14 70 00. www.nanterre-amandiers.com.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre