La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -202-Maison de la Musique de Nanterre

Un soir à Oran, avec Fadela

Un soir à Oran, avec Fadela - Critique sortie Jazz / Musiques Nanterre Maison de la musique de Nanterre
Crédit photo : DR

Publié le 1 octobre 2012 - N° 202

Mythe vivant du raï oranais, Cheba Fadela est une femme de conviction au tempérament artistique intransigeant.

Si Cheba Fadela est l’une des pionnières du raï féminin, elle se considère elle-même comme la deuxième après Cheikha Rimitti. Elle débuta à la fin des années 70 auprès de Boutaiba S’ghir, qui imposa les bases du raï moderne et qui reste aujourd’hui encore une référence chez les héritiers de cette pop algérienne. Figure oranaise, elle défia la coutume masculine en chantant dans les clubs de la ville. Elle participa à cette époque faste du raï algérien, dans une relative accalmie sociopolitique. L’aura de Fadela a dépassé les frontières dès les années 80, notamment avec le tube N’sel Fik, devenu un standard. Femme de son temps, elle mène depuis les années 90 une carrière solo en France, où l’héritage de la scène oranaise flirte toujours avec une pop électrique et populaire.

Vanessa Fara

A propos de l'événement

Fadela
du Samedi 15 décembre 2012 au Samedi 15 décembre 2012
Maison de la musique de Nanterre
8, rue des Anciennes-Mairies, 92000 Nanterre
Le 15 décembre, à 20h30.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques