La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -258-Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, Centre Dramatique National.

Questionner les normes

Questionner les normes - Critique sortie Théâtre Sartrouville Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - Centre Dramatique National.
Crédit : Marina Hoisnard Légende : Simon Delattre

Entretien / Simon Delattre

Publié le 24 septembre 2017 - N° 258

Directeur de la compagnie Rodéo Théâtre, Simon Delattre rejoint cette année l’ensemble artistique de Sartrouville.

À la tête d’une compagnie fondée en 2013, vous avez rapidement acquis une notoriété. Comment cela s’est-il passé ?

Simon Delattre : À ma sortie de l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette (ESNAM), en 2011, j’ai tout de suite eu la chance de pouvoir faire tourner deux formes réalisées pendant mes études, Je voudrais être toi et Solo Ferrari. Mais c’est la création de Bouh ! lors du festival Odyssées en Yvelines en 2014 qui m’a vraiment permis de faire connaître mon travail à l’échelle nationale. Par la suite, de nombreux lieux généralistes et dédiés à la marionnette m’ont programmé.

Voyez-vous aussi dans votre parcours le signe d’une reconnaissance des arts de la marionnette ?

S.D : Si elle souffre encore des traditionnels préjugés qui ont freiné son développement, je pense que la marionnette commence à avoir le vent en poupe. Sans doute cela a-t-il joué dans mon parcours. De même peut-être que le fait de m’affirmer comme étant un marionnettiste qui fait des spectacles de théâtre. La marionnette est pour moi un outil parmi d’autres au service d’un texte, la plupart du temps contemporain, car j’apprécie beaucoup le travail avec les auteurs.

« La marionnette est pour moi un outil parmi d’autres au service du texte. »

Dans le cadre de l’ensemble artistique de Sartrouville, vous allez mettre en scène un texte de Thomas Quillardet…

S.D : J’ai en effet commandé un texte à Thomas Quillardet, pour une création qui aura lieu lors d’Odyssées en Yvelines. Elle s’intitule La Rage des petites sirènes, et constituera le premier grand volet de mes projets au sein de l’ensemble artistique. Le second, prévu pour la saison 2018-2019, étant l’adaptation de La vie devant soi de Romain Gary. Un texte important dans ma vie de lecteur, qui traite de manière passionnante de thèmes qui traversent mes créations : le rapport à la norme et la fraternité.

Retrouvera-t-on la même équipe d’une création à l’autre ?

S.D : La compagnie Rodéo Théâtre est composée d’un noyau dur d’artistes avec qui je collabore régulièrement, comme Anaïs Chapuis pour la fabrication et Tiphaine Monroty, qui a fait entre autres la lumière et la scénographie de Poudre noire, aussi programmé cette saison à Sartrouville. Pour chaque projet, je fais aussi appel à de nouvelles personnes afin de sortir de mon confort et d’enrichir mon langage. Ce que je fais également en m’imposant à chaque fois des contraintes matérielles strictes. Par exemple un plateau aux dimensions très réduites dans La Rage des petites sirènes.

 

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Poudre noire / La Rage des petites sirènes
du Mercredi 29 novembre 2017 au Jeudi 1 février 2018
Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - Centre Dramatique National.
Place Jacques Brel, 78500 Sartrouville, France

 


Poudre noire, les 29 et 30 novembre 2017.


La Rage des petites sirènes, du 27 janvier au 1er février 2018.


 


Tél. 01 30 86 77 79.


Site : www.theatre-sartrouville.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre