La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -160-montpellier

Propos recueillis Julien Bouffier

Propos recueillis Julien Bouffier - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 septembre 2008

Entre sitcom, théâtre et cinéma

Après la création de la « saison 1 » des Vivants et des Morts en novembre 2007, Julien Bouffier présente la « saison 2 » de cette fresque théâtrale conçue comme une saga télévisuelle.

« A travers Les Vivants et les Morts, j’ai voulu poursuivre les recherches que j’accomplis depuis plusieurs années sur le monde du travail, sur les luttes et les tensions sociales, sur les notions de communauté et de résistance au sein de l’entreprise. Le style direct et concret du roman de Gérard Mordillat – dans lequel des ouvrières et des ouvriers mènent un combat désespéré contre la fermeture de leur usine – m’a immédiatement impressionné. Il s’agit d’un style qui a pour but d’être en permanence dans l’action, de faire vivre les choses et non de les commenter. Gérard Mordillat se place en dehors de tout manichéisme. Il présente une palette de points de vue très large, éclairant les réflexions d’un jeune ouvrier, d’un ouvrier plus âgé, d’un chef d’entreprise, d’un grand magnat… Tous ces protagonistes possèdent leurs failles, leurs contradictions, personne n’est tout blanc ou tout noir.

L’illusion de la liberté

Par le biais de ces personnages très variés, cette grande fresque démontre comment, aujourd’hui, le monde du travail nous asservit, comment il nous place dans l’illusion perpétuelle de la liberté. Je fais du théâtre avec l’ambition constante d’ouvrir les portes de cet art à ceux qui pensent qu’il n’est pas fait pour eux. D’ailleurs, choisir d’adapter pour la scène cette histoire-là est déjà une façon de s’avancer d’un pas en direction de ce public à conquérir. Pour favoriser cette rencontre, j’ai également souhaité faire en sorte que ce qui se passe sur le plateau se rapproche d’un univers familier à tous : celui de la télévision. J’ai donc choisi de réinvestir les codes des séries télévisées. Ceci en découpant ce spectacle de 9 heures en deux saisons et sept épisodes, en utilisant des génériques, en accomplissant un travail important sur la bande son, sur la sonorisation des voix, sur l’utilisation d’images, de captations réalisées en direct, de vidéos préenregistrées… Cette adaptation scénique des Vivants et les Morts – entre sitcom, théâtre et cinéma – établit ainsi un nouveau rapport au plateau et à l’oralité. Elle travaille le temps de la représentation de manière différente pour parvenir à modifier radicalement l’appréhension du théâtre. »
 
Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat


Les Vivants et les Morts, d’après le roman de Gérard Mordillat, adaptation et mise en scène de Julien Bouffier. Du 5 au 19 décembre 2008.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre