La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -244-ORCHESTRE NATIONAL DE JAZZ

Propos recueillis Jack Lang

Le ministre de la Culture à l’origine de la création de l’Orchestre National de Jazz en 1986 se souvient…

Publié le 25 mai 2016 - N° 244

Le ministre de la Culture à l’origine de la création de l’Orchestre National de Jazz en 1986 se souvient…

« Il y a 30 ans, le jazz ne bénéficiait d’aucune reconnaissance de l’état, qui ne s’intéressait qu’à la musique classique, et éventuellement à certaines formes de musiques contemporaine. Nous avons créé l’Orchestre National de Jazz, avec Maurice Fleuret que j’avais nommé  à la tête de la Direction de la musique, dans le cadre d’une politique d’ensemble qui visait à réhabiliter et reconnaître toutes les formes de musiques. Sans les mélanger évidemment, car il s’agissait que chacune soit respectée dans son authenticité et sa singularité. C’est dans ce contexte que le jazz a bénéficié pour la première fois d’une attitude engagée de la part de  l’état. L’ONJ est l’une des illustrations majeures de cette volonté mais nous avions aussi à la même période, parallèlement obtenu que les conservatoires introduisent le jazz dans leurs disciplines et soutenu plusieurs festivals. Nous avions souhaité cette solution originale de l’ONJ où le chef et ses musiciens sont renouvelés régulièrement. Je mes souviens que quelques dents avaient grincé à l’époque, craignant que cette institutionnalisation soit antinomique avec l’idée même de jazz. Mais ce ne fut jamais le cas  puisqu’il ne s’agit pas d’une formation permanente. Aujourd’hui, l’ONJ est totalement reconnu, grâce à la qualité de ses directeurs musicaux et interprètes successifs. C’est une institution tout à fait originale dont on me parle souvent à l’étranger. J’ai suivi assez régulièrement les concerts de l’ONJ qui, à mon avis, prend actuellement un tour très intéressant, moderne, vivant et original. On aurait pu craindre, cela arrive parfois, que l’orchestre se sclérose, mais je trouve au contraire qu’il fait preuvre d’une vraie juvénilité et créativité »

 

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques