La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -212-Odéon ~ Théâtre de l’Europe

Mensonges et vérités de l’expérience amoureuse

Mensonges et vérités de l’expérience amoureuse - Critique sortie Théâtre Paris ATELIERS BERTHIER
Patrice Chéreau.

Ateliers Berthier 17e / Comme il vous plaira / De William Shakespeare / traduction Yves Bonnefoy / mes Patrice Chéreau

Publié le 22 août 2013 - N° 212

Avec de superbes comédiens, Patrice Chéreau questionne la ronde des désirs contrariés et la quête d’amour qui taraude les personnages de la comédie shakespearienne Comme il vous plaira. La liberté est une quête qui invite à se perdre et à se connaître. 

Après Richard II (1970, où le tout jeune Patrice Chéreau marque les esprits par son interprétation iconoclaste et libre du rôle-titre), après Hamlet (1988 dans la Cour d’honneur, avec Gérard Desarthe), – deux pièces présentées au théâtre de l’Odéon -, après Henri VI / Richard III (fragments), (1998), Patrice Chéreau revient à Shakespeare, mais Shakespeare ne l’a sans doute jamais vraiment quitté. Shakespeare et sa façon de compliquer encore et toujours l’amour, chez soi ou dans des forêts inconnues,  Shakespeare et ses personnages, leurs vertiges, leurs errances, leurs contradictions et leurs énigmes…  Le metteur en scène a choisi Comme il vous plaira, délicieuse comédie où ça commence vraiment très mal et où tout finit bien, avec une ribambelle de mariages et une harmonie apparemment retrouvée. Ainsi advient le triomphe de l’amour après les affres de l’exil et les tourments de la haine, après un parcours semé d’embûches et de faux-semblants. Sans doute saura-t-il dans sa mise en scène des désirs contrariés nous montrer les troublants secrets qui forgent la nature humaine, et les méandres de la passion qui cherche son aboutissement et son apaisement. C’est bien le paradoxe que réussissent les grands metteurs en scène : montrer l’indicible et l’intériorité avec limpidité et subtilité. Cette clarté n’enferme d’ailleurs pas le sens, au contraire, elle ouvre plusieurs voies et questionne profondément. C’est ce qui avait frappé par exemple dans sa mise en scène de Phèdre de Racine, qui reste en mémoire autant par les mots que par les corps qui ploient sous le regard des spectateurs, sans échappatoire.

Les chemins des incertitudes amoureuses

Comme il vous plaira, écrite après Roméo et Juliette et avant Hamlet, contient les ingrédients tragiques de l’usurpation et du bannissement : Frédéric a usurpé le duché et exilé son frère aîné, qui vit dans la forêt d’Arden, Orlando, amoureux de Rosalinde, fuit à cause de son frère Oliver, Rosalinde, fille du vieux duc légitime, est bannie aussi de la cour et, amoureuse d’Orlando, se déguise en homme (Ganymède), elle fuit accompagnée de Célia, fille de Frédéric, déguisée en pauvre dame (Aliena).  Dans le bois, tout se cristallise et se précipite, les êtres se perdent, les identités vacillent et la question du désir et de la vérité de l’amour se pose de multiples façons. Et d’autant plus qu’ici Rosalinde, volontaire et déterminée, fait preuve d’une liberté et d’une audace rares, et explore l’identité masculine avec une sorte d’allégresse et de curiosité gourmande. Son déguisement est un instrument de liberté. Ce qui est en jeu, c’est se confronter aux préjugés et les dépasser, affronter  les illusions et les artifices. Pour ces êtres éperdus, « expérimenter alors, dans ces taillis inconnus, les sentiers croisés du sexe, de la mélancolie, de la dépression, et s’y perdre. »  Patrice Chéreau souligne à quel point l’épreuve de l’apprentissage et la quête du vrai empruntent une voie sinueuse. Il s’agit d’apprendre « ce que l’on sait faire le moins bien : aimer l’autre et vivre, quitter les afféteries de la passion pour désirer mieux en empruntant les chemins de traverse des incertitudes amoureuses. »  La vie, que le temps traverse cruellement, n’est pas qu’une question de mots, et l’amour oscille entre vérité et mirage. Est-ce une quête infinie ? Patrice Chéreau saura démêler les écheveaux… « Retrouver son chemin dans une forêt, surtout celle-ci, n’est jamais aisé : c’est comprendre le sens, la direction de nos vies. » Quinze très grands comédiens se lancent dans l’aventure, dont Audrey Bonnet (si extraordinaire dans Clôture de l’amour), Gérard Desarthe, Clotilde Hesme, Philippe Calvario…  Du grand art en perspective.

Agnès Santi

A propos de l'événement

Comme il vous plaira
du Vendredi 14 mars 2014 au Dimanche 1 juin 2014
ATELIERS BERTHIER
1 rue André Suarès, 75017 Paris
Odéon – Théâtre de l’Europe. Théâtre de l’Odéon, Place de l’Odéon, 75006 Paris.  Ateliers Berthier, 1 rue André Suarès, 75017 Paris. Tél : 01 44 85 40 40. www.theatre-odeon.eu
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre