La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -180-beauvaisis

Martine Legrand

Martine Legrand - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 septembre 2010

CONSTRUIRE POUR GRANDIR

Martine Legrand dirige le Théâtre du Beauvaisis depuis cinq ans. Avec obstination et enthousiasme, elle revendique l’audace de la découverte et de la création pour cette maison.

Quelle est l’histoire du Théâtre du Beauvaisis ?
Martine Legrand : Créé en juillet 2002 et uniquement soutenu alors par la Ville de Beauvais, le Théâtre du Beauvaisis est une scène conventionnée depuis 2005. Lorsque je suis arrivée, j’ai proposé un projet s’inscrivant sous l’égide de plusieurs tutelles pour que ce théâtre soit celui du grand Beauvaisis et qu’il devienne une maison de production et de création. Je voulais un théâtre de pays partant vraiment à la rencontre des publics, ancré de façon volontariste et forte sur le territoire. Conventionné par la DRAC de Picardie en 2005, le théâtre a aujourd’hui quatre tutelles : la Région, le Département, la Ville et le Ministère de la Culture. Nous avons postulé pour être scène nationale et depuis 2006, nous nous battons sur ce dossier toujours à l’étude. L’exigence artistique doit s’accommoder des budgets et des contraintes techniques mais nous parvenons à accueillir des spectacles de qualité et à recevoir les plus grands noms de la scène actuelle. La saison écoulée a compté 44 000 spectateurs et 4200 abonnés à au moins quatre spectacles. En huit ans, la fréquentation a énormément progressé.
 
« L’action culturelle est un des axes forts de notre travail.  »
 
Comment vous y prenez-vous ?
M. L. : L’action culturelle est un des axes forts de notre travail. Ces 44 000 spectateurs, on est allé les chercher ! Nous menons un gros travail en direction des publics jeunes. D’emblée, je souhaitais organiser un service éducatif, avec deux permanents, essentiel pour développer des publics. Notre programmation tient aussi compte de ces publics-là pour construire avec eux des projets autour du théâtre. Nous organisons soixante-dix-sept ateliers artistiques en structures éducatives, hospitalières et carcérales.
 
Welcome le monde s’inscrit-il dans cette ligne ?
M. L. : Nous avançons avec l’idée de toujours faire mieux ! Nous n’avions pas d’événement fort sur la saison. Ce projet nous permet de créer l’événement en ouvrant notre théâtre sur le monde. Chaque année propose un éclairage plus particulier sur un pays et on commence avec l’Espagne. Naturellement, notre projet reste modeste ! Nous ne présentons pas tout ce qui se passe en Espagne ! Nous accueillons quatre spectacles et plusieurs formes : danse, théâtre, chanson et musique classique. Nous sommes en partenariat avec le Festival du Film de Beauvais et nous organiserons des rencontres entre les artistes et le public, dans le cadre de notre café littéraire et musical, le Nota Bene.
 
Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre