La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -154-ostinato

Manuel Rosenthal, figure tutélaire de l’Orchestre

Analphabétisme sentimental

Je meurs comme un pays, Le Vertige des animaux avant l'abattage, La Ronde du carré. Après le cycle consacré à Howard Barker en 2008/2009, l’Odéon met à l’honneur le grand auteur grec Dimítris Dimitriádis.

Publié le 10 janvier 2008

C’est à la lumière des compositeurs réunis pour le programme du concert-anniversaire – dans l’entourage donc de Mozart et de […]

C’est à la lumière des compositeurs réunis pour le programme du concert-anniversaire – dans l’entourage donc de Mozart et de maîtres français – que s’éclaire le mieux la personnalité musicale de Manuel Rosenthal (1904-2003). Cet élève de Ravel porte l’héritage de toute une tradition française, qui transparaît dans les couleurs de son écriture rayonnante et limpide, où se retrouve quelque chose de la simplicité mozartienne. Il y ajoute un esprit bouffe, – bien moins badin que grinçant – et la musique de Rosenthal peut tout aussi bien s’accommoder du voisinage de Rossini ! Parce qu’on a oublié un peu vite, par effet de mode, ses savoureuses opérettes (La Poule noire), son œuvre la plus célèbre reste cette Gaîté parisienne, arrangement de pages d’Offenbach destinées au ballet. Mais peut-être son œuvre la plus durable restera-t-elle celle d’un passeur de la musique de son temps, comme professeur et comme chef défendant sans relâche les œuvres de Bartók, Britten, Schoenberg ou Messiaen. C’est dans cet esprit qu’il a présidé, en 1997, à la fondation d’Ostinato.

J.-G. Lebrun


 
 
Orchestre-Atelier Ostinato
75, boulevard Saint-Michel
75005 Paris
Tél. 01 43 25 41 02

e-mail : ostinato@free.fr

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

[sibwp_form id=1]

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques