La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -144-2e2m

L’itinéraire de 2e2m

N’oublions pas Athènes !

Critique et écrivain d’origine roumaine, codirecteur de la revue Alternatives Théâtrales, membre du comité directeur du Forum, Georges Banu est également professeur d’études théâtrales à l’Université Sorbonne Nouvelle. Conscient des menaces qui pèsent actuellement sur l’art dramatique, cet observateur assidu de l’espace théâtral européen veut cependant croire à la pérennité d’un art qu’il envisage comme un refuge face à la violence économique de notre époque.

Publié le 10 janvier 2007 - N° 144

Plongée dans l’histoire de la formation de Champigny-sur-Marne.

Fondé en 1972, l’Ensemble 2e2m est l’une des plus anciennes formations de
musique contemporaine. Son histoire est liée à la personnalité emblématique du
fondateur, Paul Méfano. Celui-ci se souvient : « J’étais ulcéré par
l’immobilité du monde musical et je voulais aller vers des populations laissées
pour compte »
. L’Ensemble s’installe ainsi à Champigny-sur-Marne, ville
ouvrière du Val-de-Marne. D’emblée, la programmation s’oriente vers les courants
les plus originaux de la musique contemporaine. Clarinettiste de l’Ensemble
depuis vingt ans, Véronique Fèvre met en avant une « belle écurie de
compositeurs »
, de Kagel à Dusapin et de Donatoni à Scelsi. L’Ensemble
participe à des événements de première importance, comme le concert des 70 ans
de Pierre Boulez ou l’inauguration du Centre Olivier Messiaen. Paul Méfano
privilégie en outre les liens avec d’autres formes artistiques et prend pour
modèle l’éclectisme de la Dokumenta de Kassel. Mais surtout, la spécificité de
l’Ensemble tient à l’esprit qui y règne. « Il y a un respect de l’humain, qui
se manifeste dans le dialogue et la communication »
, témoigne Véronique
Fèvre, rejointe par le violoncelliste Frédéric Baldassare, qui évoque une
« ambiance unique, propre à cet ensemble »
. Aujourd’hui président de
l’association, le compositeur Bernard Cavanna insiste : « C’était l’ensemble
le plus démocratique. Compositeurs et musiciens formaient un véritable
collectif, dans un esprit soixante-huitard ».
Néanmoins, à la fin des années
1990, l’Ensemble traverse une période difficile. Et le passage du millénaire
correspond à une étape où l’Ensemble se gère lui-même, sans chef d’orchestre.

Un engagement sans faille des musiciens

Pierre Roullier prend peu à peu le rôle de directeur musical, avant de voir
cette fonction officialisée en 2005. « Pierre apporte une rigueur et un
professionnalisme à 2e2m »,
note Véronique Fèvre. Une nouveauté dans la
programmation : la résidence d’un compositeur pendant une saison. « C’est le
devoir d’un ensemble que de jouer les jeunes compositeurs 
», plaide Frédéric
Baldassare. Le violoncelliste souligne également le rôle autonome du musicien de
2e2m, qui est à la fois soliste, chambriste et instrumentiste d’orchestre. L’Ensemble
développe aujourd’hui des projets sur différents fronts et conduit une politique
artistique qui évite tout autant la facilité que l’élitisme. Les musiciens
témoignent d’un engagement sans faille, même si la rigueur budgétaire engendre
certaines contraintes. « On est parfois payé six mois après »,
remarque ainsi Véronique Fèvre. Il est donc nécessaire de repenser les soutiens
pour cette formation dont la place est plus que jamais justifiée dans le paysage
musical hexagonal.

Antoine Pecqueur

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra