La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -195-THEATRE NATIONAL DE TOULOUSE – MIDI-PYRENEES

LAURENT FRECHURET

LAURENT FRECHURET - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 février 2012

LE THEATRE COMME POINT DE FUITE

LE MONOLOGUE-RECIT DE L’AUTEUR PALESTINIEN DE NATIONALITE ISRAELIENNE, TAHER NAJIB, INTERROGE LA NOTION D’IDENTITE. DIRIGE PAR LAURENT FRECHURET, MOUNIR MARGOUM DONNE CORPS A CE TEMOIGNAGE.

«A portée de crachat présente les pérégrinations d’un comédien israélo-palestinien à travers différents territoires. De Ramallah à Tel-Aviv, en passant par Paris, ce personnage écartelé ne se sent chez lui nulle part. Car quoi qu’il fasse, où qu’il se trouve (y compris en Israël, pays dans lequel il est né), on lui reproche toujours sa double nationalité. On le confronte toujours à des images dévalorisantes et fausses de lui-même : on le soupçonne d’être un djihadiste en puissance, un terroriste arabe sur le point de commettre un attentat. Alors, plutôt que d’entrer en conflit avec les personnes qui lui renvoient ces préjugés, il se met à jouer avec ces images déformées de lui-même. Il se métamorphose en djihadiste, en terroriste, et trouve un point de fuite à l’impasse politique dans laquelle on le place par le biais du jeu et du théâtre.

Traversé par le texte
 
J’ai choisi de confier l’interprétation de ce personnage très attachant au comédien Mounir Margoum. Ensemble, nous avons réalisé un travail sur le dépouillement, sur l’espace vide. Avec seulement un tabouret, un costume et quelques objets, Mounir Margoum parvient à faire naître toute la profondeur et toute la complexité du monologue de Taher Najib. Il est le point de mire d’une humanité désarmée, à portée de mots. J’aime les projets où l’acteur se donne ainsi entièrement à un auteur, les projets où, traversé par le texte, il lui donne une voix, un corps, et provoque un dialogue d’aujourd’hui. Comme c’était déjà le cas avec mes mises en scène de Sainte dans l’incendie ou du Drap, A portée de crachat est le résultat d’un travail artisanal, resserré. Un travail au plus intime de la relation qui peut se nouer, sur un plateau de théâtre, entre un auteur, un acteur, un metteur en scène et le public.»

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat


 A portée de crachat, de Taher Najib ; mise en scène de Laurent Fréchuret. Du 2 au 5 mai 2012.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre