La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -269-Opéra Royal du Château de Versailles

KING ARTHUR

KING ARTHUR - Critique sortie Classique / Opéra Versailles Opéra Royal du Château de Versailles
La « scène du froid » de King Arthur mise en scène par Corinne et Gilles Benizio. © Raphaël Saada

Henry Purcell / direction Hervé Niquet / mes Corinne et Gilles Benizio

La production de l’opéra de Purcell signée Corinne et Gilles Benizio fête ses dix années d’existence. Après de nombreuses tournées, elle revient à Versailles, toujours dirigée par Hervé Niquet.

Des maîtres du baroque, Henry Purcell est probablement l’un de ceux dont la musique laisse le plus de place à la fantaisie. C’est particulièrement vrai de son « semi-opéra » King Arthur, tout habité de magie, d’illusion… et de tout ce que l’art théâtral peut produire qui se refuserait à la réalité. Vous avez dit fantaisie ? Rêvant de diriger King Arthur, Hervé Niquet s’est tourné vers Corinne et Gilles Benizio, davantage connus sous leur nom de scène de Shirley et Dino : deux artistes marqués par l’esprit du cabaret ou du music-hall, par la simplicité du rapport scène-public, par le goût surtout – on y revient – de la fantaisie. Pour leur toute première mise en scène d’un ouvrage lyrique, Hervé Niquet leur a laissé carte blanche. Il a bien fait ! Le spectacle tient tout du long son merveilleux équilibre entre la féerie visuelle, le traitement décalé de l’intrigue et la puissance de la musique de Purcell. « Hervé Niquet tenait vraiment à ce qu’on raconte l’histoire de ce Roi Arthur avec notre propre fantaisie car, pour lui, dans cette œuvre, on peut faire ce qu’on veut » confiait Corinne Benizio lors des représentations versaillaises de 2011. « Nous avons beaucoup écouté l’œuvre, en laissant venir des idées de mise en scène, de sketches, de gags, ajoute Gilles Benizio. En même temps, nous avons souvent rencontré Hervé, pour qu’il nous donne son aval. Nous avons mis la musique en images, selon notre désir, notre fantaisie. Nous avons réussi à mêler notre univers et la musique de Purcell. Hervé nous a d’ailleurs toujours encouragés dans ce sens. Il a beaucoup de métier, d’exigence mais aussi beaucoup d’humour. Dans la « scène de la forêt », c’est lui qui nous a suggéré que Philidel ait un défaut de prononciation quand il répète “This Way”. » Le moins que l’on puisse dire est que les chanteurs se sont pris au jeu, et c’est avec plaisir que l’on retrouvera pour ces nouvelles représentations le roi Arthur irrésistible de la basse Joao Fernandes, ainsi que Marc Mauillon, Mathias Vidal, Chantal Santon-Jeffery et Ana Maria Labin. Avec Shirley et Dino en coulisses – et quelques irruptions hilarantes sur scène – et Hervé Niquet à la baguette (mais pas que…), Purcell fait rire. C’est rare et c’est juste.

 

Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

KING ARTHUR
du Vendredi 7 décembre 2018 au Dimanche 9 décembre 2018
Opéra Royal du Château de Versailles
4 avenue de Paris, 78000 Versailles.

Opéra royal. Le 7 décembre 2018 à 20h, le 8 à 19h et le 9 à 15h.


Tél : 01 30 83 78 89.


www.chateauversailles-spectacles.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra