La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -169-nanterre

Ismène

Ismène - Critique sortie Théâtre
Khalid K démultiplie sa voix et son image par le prisme de son Khalid o sKope.

Publié le 10 juin 2009

Marianne Pousseur et Enrico Bagnoli mettent en scène l’hommage que rendent Yannis Ritsos et Georges Aperghis à la discrète Ismène, celle qui préfère la vie à la gloire tragique.

Procès des héroïsmes sans but, de l’absolutisme et du jusqu’auboutisme de sa sœur Antigone et de tous ceux qui mesurent la pureté à sa capacité destructrice, de la grandiloquence imbécile des puissants incapables de composer avec ceux qui leur résistent, le poème de Yannis Ritsos se transforme en opéra pour voix seule grâce à la musique de Georges Aperghis. On y découvre la présence, l’obstination sensuelle et la douceur lente et sereine d’Ismène, que la mythologie ravale au second rang de ceux qui osent renoncer à la tragédie. Dans une installation visuelle où le corps déploie ses effets au milieu des éléments naturels, Ismène se fait jardinière de la mémoire et oppose au refus le refus du refus et la beauté des choses à l’emphase des combats au goût de sang.
 
Catherine Robert


Ismène, texte de Yannis Ritsos ; musique de Georges Aperghis ; conception de Marianne Pousseur et Enrico Bagnoli. Du 26 novembre au 3 décembre 2009 à 21h.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre