La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -246-Théâtre National de Nice, Saison 2016~2017

Fête, intelligence, beauté, humanité

Fête, intelligence, beauté, humanité - Critique sortie Théâtre Nice Théâtre National de Nice
Irina Brook © Gaëlle Simon

Entretien / Irina Brook

Publié le 27 août 2016 - N° 246

Troisième saison pour Irina Brook à la tête du TNN : le temps de l’autonomie est venu, et, avec lui, la responsabilité de choix ambitieux, cohérents et assumés.

« Si on ne change pas, les CDN vont devenir des dodos ! »

Quelles perspectives pour la saison à venir ?

Irina Brook : Il faut un moment pour trouver ses repères, sa voie et sa voix. Il est très difficile de diriger un théâtre ! Il est difficile de déléguer la programmation à d’autres, car elle est l’image de ce qu’on veut partager ; mais comme un metteur en scène est toujours le nez dans son propre travail, ça prend un moment avant d’ouvrir les yeux. Or, rien de plus intéressant que de changer de point de vue, de quitter le moi pour les autres. Pour concocter une bonne programmation, il faut se mettre à la place des gens, choisir les ingrédients pour offrir un plat qu’on voudrait partager à sa table et manger soi-même ! Cette troisième programmation est composée à 100% de tout ce que j’aimerais faire découvrir au public.

Dans quel esprit dirigez-vous le TNN ?

I. B. : Je suis arrivée à la tête du TNN à un moment de changement dans la société : ce qui pouvait passer il y a encore quatre ans ne passe plus. Le théâtre public ne peut plus supporter des salles vides. On est obligé de remplir : si les salles sont vides, les théâtres vont couler. Tout le monde est obligé de s’adapter, et si on ne change pas, les CDN vont devenir des dodos ! Et il est très intéressant de parvenir à comprendre pourquoi une salle se vide, pourquoi certains spectacles la remplissent, comment programmer des succès assurés sans perdre son âme : il y a là une passionnante réflexion à mener. Si le théâtre comme on pourrait l’aimer ne remplit pas une salle de mille places, je préfère faire un concert de hip hop plutôt que du théâtre de moyenne qualité. Je crois qu’il faut faire des théâtres des lieux pluridisciplinaires, plus vivants, qui peuvent en même temps tester du pointu de qualité. C’est pourquoi je suis fière et excitée de voir comment ça va se passer cette année, car nous programmons une sélection de choses de très belle qualité.

Quelle est la couleur de cette saison ?

I. B. : C’est des artistes et des spectacles, un mélange entre de formidables acteurs et des metteurs en scène qui montent. J’espère que la curiosité du public sera croissante. On ne peut pas changer les choses sans perdre les précédents repères. Pour moi, les repères sont les suivants : fête, intelligence, beauté, humanité. Les fidèles le savent et j’espère que ceux qui sont partis reviendront.

 

Propos recueillis par Catherine Robert

 

Théâtre National de Nice,

Promenade des Arts, 06300 Nice.

Tél. : 04 93 13 90 90. Site : www.tnn.fr

A propos de l'événement

Fête, intelligence, beauté, humanité
Théâtre National de Nice
Promenade des Arts, 06300 Nice, France

Tél. : 04 93 13 90 90. Site : www.tnn.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre