La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -223-La Comédie de l’Est

Entretien / Guy Pierre Couleau

Entretien / Guy Pierre Couleau - Critique sortie Théâtre Colmar La Comédie de l'Est
Crédit : DR

Don Juan revient de guerre / de Ödön von Horváth / mes collective

Publié le 30 août 2014 - N° 223

Créer ensemble !

Désireux de partager sa maison et ses outils, le directeur de la Comédie de l’Est œuvre cette année en collectif, et favorise la création et l’écriture contemporaine.

« Garder un regard neuf, non pas innocent mais positif, constructif. »

Pourquoi choisir de renoncer à la mise en scène individuelle cette saison ?

Guy Pierre Couleau : Je voulais donner toute sa place à l’ensemble artistique de la Comédie de l’Est, en initiant un travail de création collectif avec Carolina Pecheny, Nils Öhlund et Jessica Vedel. Il est évident que je demeure directeur et continue d’impulser les choses, mais je voulais créer au milieu et avec d’autres créateurs. La pièce de Horváth, écrite comme un canevas, propose une expérimentation collective, dans le même mouvement de réflexion sur la théâtralité que celui que mène Brecht, son contemporain.

Pourquoi choisir de monter Don Juan revient de guerre ?

G. P. C. : Horváth, un de mes auteurs préférés, entre avec cette pièce dans le souvenir de la Grande Guerre. Au milieu des années 30, il envisage la reconstruction, l’après-guerre, la manière de retrouver ce qui n’est plus, entre ruines et volonté de reconstruire, de vivre et survivre, autour de la figure de celles qui ont survécu et qui, quelques années plus tard, vont peut-être à nouveau être décimées. Les femmes subissent la guerre mais ne la font pas. Toutes les images qu’on voit aujourd’hui, venues de Syrie et d’ailleurs, montrent ce bégaiement de l’Histoire. En cela, la pièce est très actuelle.

Comment va la Comédie de l’Est ? Quel programme pour la prochaine saison ?

G. P. C. : Ça va bien ! La fidélisation du public est en progrès constants. La saison prochaine, l’écriture contemporaine sera très présente, même si nous conservons des repères classiques, avec Horváth, Phèdre, ou Mademoiselle Julie. Le feuilleton du Docteur Camiski servira de fil rouge à la saison. Six CDN et sept metteurs en scène travaillent ensemble, en s’ouvrant aux autres et en donnant la place aux acteurs, pour lesquels ce feuilleton est écrit. Cela devrait nous permettre de nous retrouver dans des problématiques communes, en étant tous ensemble au service d’une œuvre écrite à deux mains.

Vous rejoignez également La Belle Saison, opération ministérielle visant à faire découvrir la création pour la jeunesse.

G. P. C. : Nous faisons déjà et régulièrement beaucoup de choses avec le jeune public. Particulièrement, cette saison, Magali Mougel propose un atelier d’écriture pour des CM1 et CM2. Il s’agit de travailler, par cette « écriture buissonnière », à être un peu plus ensemble avec les autres. Par ailleurs, nous organisons, avec « Sacré jeune public », un parcours pour les familles et la jeunesse. Nous continuons des opérations déjà commencées, en les mettant davantage en lumière : avec les écoles, les collèges, les lycées (dans le cadre des ateliers ou des options), les médiathèques, des enfants sourds et muets, les jeunes autistes de l’Institut médico-pédagoqique. Il m’arrive aussi très souvent d’aller répéter dans les classes, ce qui est très productif, du fait du bénéfice d’un retour immédiat. Aujourd’hui, plusieurs créateurs envisagent l’écriture pour les jeunes générations autrement et ont transformé les habitudes. Cette programmation à destination des familles a non seulement à voir avec la nécessité de renouveler les publics, mais permet aussi, dans notre temps du monde, de garder un regard neuf, non pas innocent mais positif, constructif, qui est celui de l’enfance.

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Don Juan revient de guerre
du Mardi 18 novembre 2014 au Vendredi 30 janvier 2015
La Comédie de l'Est
6 Route d'Ingersheim, 68000 Colmar, France

Don Juan revient de guerre du 18 novembre au 4 décembre 2014. Reprise de Guitou, de Fabrice Melquiot, du 27 au 30 janvier 2015.


Comédie de l’Est – Centre Dramatique National d’Alsace, 6, route d’Ingersheim, 68000 Colmar. Tél. : 03 89 24 31 78. Site : www.comedie-est.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre