La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -231-La Muse en circuit

Ça décloisonne !

Ça décloisonne ! - Critique sortie Jazz / Musiques Paris Carreau du Temple
Légende : Olivier Benoit (au centre) et les musiciens participant à la soirée « Jazz Fabric » le 30 avril au Carreau du Temple. © DR

ENTRETIEN / OLIVIER BENOIT

Publié le 26 mars 2015 - N° 231

À la tête de l’Orchestre national de jazz jusqu’en 2017, le guitariste Olivier Benoit propose au Carreau du Temple une soirée au croisement des chemins entre musique instrumentale et électronique, entre oralité et écriture.

Quel est l’esprit de ces sessions de Jazz Fabric avec La Muse en circuit ?

Olivier Benoit : Ce travail avec La Muse en circuit répond à la volonté de Wilfried Wendling d’ouvrir La Muse en circuit à un large éventail de pratiques musicales, en particulier dans le domaine de l’improvisation. Ces sessions correspondent à la démarche des musiciens de l’ONJ dont la vocation naturelle est d’aller voir ailleurs, de dépasser les espaces cloisonnés dans lesquels les musiques sont parfois enfermées. Pour nous, travailler avec l’électronique nous amène à envisager autrement le rapport à l’instrument.

Aujourd’hui, où passe la frontière entre le jazz et la musique contemporaine ?

O. B. : Cela tient, je crois, à l’histoire même de ces genres musicaux. Le jazz reste un art issu de l’oralité alors que la musique contemporaine s’inscrit dans la continuité de l’écriture classique. Cependant, les influences réciproques sont nombreuses. Aujourd’hui émancipée, la musique contemporaine explore différentes directions, dont certaines peuvent recouper des problématiques propres au jazz. Un compositeur comme Fausto Romitelli me semble être assez significatif de ces rapprochements. Pour « Rome », le  prochain volet du projet Europa [ndlr une série de grandes formes qui vont accompagner le mandat d’Olivier Benoit à la tête de l’ONJ], nous allons créer deux pièces écrites par des compositeurs de musique contemporaine, Benjamin de La Fuente et Andrea Agostina.

« L’objectif est de provoquer une rencontre de publics. »

Comment se déroule le concert du 30 avril ?

O. B. : La soirée est en deux parties. La première réunit deux musiciens de l’ONJ, le tromboniste Fidel Fourneyron et le clarinettiste Jean Dousteyssier, et le compositeur Christian Zanési. La deuxième, à laquelle je participe avec le batteur et percussionniste Will Guthrie et Jérôme Noetinger à l’électronique, relève de l’improvisation : une rencontre à l’instant t, une plongée en apnée toutes oreilles ouvertes. L’objectif est de provoquer une rencontre de publics qui sortent de leurs habitudes. Je crois beaucoup à cette transversalité. Le Carreau du Temple est intéressant en cela qu’il est un lieu vierge ; l’ONJ contribue à lui donner une certaine couleur.

 

Propos recueillis par Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

OLIVIER BENOIT
du Jeudi 30 avril 2015 au Jeudi 30 avril 2015
Carreau du Temple
4 Rue Eugène Spuller, 75003 Paris, France

Jeudi 30 avril à 20h.


La Muse en circuit


18 rue Marcelin Berthelot


94140 Alfortville


 


Tél. : 01 43 78 80 80.


www.alamuse.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques