La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Femmme (3)

Femmme (3) - Critique sortie Théâtre
©Messua Wolf Une installation vidéo de Jacques Perdigues, un élément essentiel et éclairant de la dramaturgie, autour de l’interprète Bagheera Poulin.

Un texte poétique cru et impudique que la mise en scène de Jacques Perdigues rééquilibre avec une exquise sensibilité…

Pauvres hommes, nés du ventre des femmes, appelés à mourir un moment après leur naissance… Ils sont ici bien malmenés par un de leurs congénères. Le texte de Christian Rullier – il s’agit ici du troisième texte du triptyque -, dur, cru, répétitif voire obsessionnel, intitulé Femmmes et tout entier consacré aux hommes « dans ce qu’ils ont d’irrécupérable, de désastreux… », dissèque leur irrépressible désir de jouissance, impérieux, sincère, factice, provisoire, brut, focalisé sur “la sincérité du trou“. L’homme, qui tente à l’occasion de comprendre ou de déguiser ses faiblesses, dissimule-t-il sous cette obstination une quête de plénitude ? La femme est-elle un simple “lieu de passage“ ? Le texte poétique et dense le clame et en même temps questionne et met en cause cette ardeur plutôt triste, qui suggère que l’homme est un animal bien mélancolique. Comment transposer à la scène un tel texte, comment gérer la violence et l’impudeur des mots : en mettant en lumière le désespoir de la condition humaine, le cul-de-sac des relations amoureuses, ou autres pistes assez mortifères ? Le metteur en scène Jacques Perdigues a choisi une voie autrement plus stimulante, à la fois d’un point de vue esthétique et intellectuel, les deux se rejoignant ici de façon singulièrement cohérente.

Des âmes en peine que le sexe emprisonne

Plasticien d’abord, il a conçu autour de l’interprète Bagheera Poulin une installation vidéo qui dessine un univers féminin lumineux, coloré, doux et rond, un monde poétique ancré dans un quotidien intime apaisant ( femme avec enfant, femme dans son bain…). Il a ainsi l’audace de prendre le texte à contre-pied. Il élabore un univers qui affirme l’inventivité de l’artiste, et par sa séduction même rééquilibre et défie le texte, invite à vivre, ouvrant des portes qui libèrent l’imaginaire. Les hommes, ces âmes en peine que le sexe obsède et emprisonne, doivent-ils donc mieux comprendre la leçon de la vie, et en particulier la problématique de la filiation qui caractérise chaque existence ? Le parcours morcelé proposé par la représentation, entre plateau et écrans, entre irréalité et réalité, au fil des âges de la vie, provoque la réflexion… L’interprétation de Bagheera Poulin – qui a créé avec Jacques Perdigues et Paul Lazar la compagnie Mouvement Culturellement Transmissible -, d’une sincérité touchante et délicate, filmée en direct, est retransmise sur un écran TV. On retrouve aussi sur des écrans vidéo sa fille Messua Wolff, et la remarquable comédienne Christiane Cohendy, dont la voix sait emporter le spectateur vers des territoires insoupçonnés. On l’entend lire des bribes du texte ; elle connaît bien l’auteur : elle a notamment déjà interprété et mis en scène en 2004 Moi et Baudelaire avec pour partenaire de jeu Christian Rullier lui-même. On voit donc trois femmes complices, entre éclats de rire et aveux crus, tissant des boucles de vie tout en faisant entendre ces mots minés par un grand désespoir. Créée voici quatre ans lors d’un festival de théâtre roumain, Femmme (3) est recréée aujourd’hui dans une version sensible, aux savants télescopages, qui reflète les paradoxes et les contrastes qui sans cesse caractérisent l’homme, cet animal aux désirs sauvages, capable cependant de penser sa sauvagerie. Une pièce à découvrir !  

Agnès Santi


Femme (3) de Christian Rullier, mise en scène Jacques Perdigues, les 14,18 et 20 février à 19h et 21h, les 17 et 19 février à 20h30, à la Maison des Métallos, 94 rue J.P. Timbaud, 75011 Paris. Tél : 01 47 00 25 20.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre