La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Élémentaire de Sébastien Bravard, mis en scène par Clément Poirée

Élémentaire de Sébastien Bravard, mis en scène par Clément Poirée - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de la Tempête
Sébastien Bravard © Pascal Sautelet

de Sébastien Bravard / mes Clément Poirée

Publié le 26 novembre 2019 - N° 282

Un spectacle alerte, drôle et tendre sur l’enfance à travers l’expérience réelle du comédien Sébastien Bravard qui s’est présenté au concours de professeur des écoles en 2016.

Il a joué avec Bernard Sobel, Anne-Laure Liégeois ou Philippe Adrien. Il, c’est Sébastien Bravard, comédien qui depuis sa sortie de l’école du Théâtre national de Strasbourg, en 1999, affiche un agenda bien rempli. Pourtant, après les attentats de 2015, il ressent le besoin de « se rendre utile » autrement que par les planches. Il se présente alors au concours de professeur des écoles et, en 2017, le voilà dans une école de Villejuif, pour sa première rentrée d’enseignant stagiaire en classe de CM1 – tout en continuant de jouer pendant les vacances scolaires ou le soir. C’est cette année particulière que le comédien/instituteur décrit dans le seul-en-scène qu’il a écrit et interprète : Élémentaire. Dans un style alerte et drôle, il y raconte son expérience de Candide dans le monde de l’éducation nationale peuplé de codes qu’il doit s’approprier : les sigles (REP, APC, CRPE…), la pratique des inférences (pas d’inquiétude, il explique tout pendant le spectacle !), les complaintes et plaisanteries des collègues dans la salle des maîtres, les sorties à la piscine, et surtout, les réactions souvent surprenantes des enfants… Au-delà des anecdotes, qu’il prend d’ailleurs soin de ne pas surdoser, au-delà de la simple restitution du quotidien d’un apprenti-enseignant, la force du spectacle réside dans le lien que Sébastien Bravard tisse entre le monde de l’école et celui du théâtre.

Hommage à l’enfance et au théâtre

Deux mondes qui communiquent, où s’exerce l’apprentissage de la citoyenneté, où le silence soudain d’une classe à l’écoute d’un livre ressemble comme deux gouttes d’eau à celui qui surgit dans le public quand un spectacle est réussi, où la magie du verbe s’incarne parfois, où l’imaginaire et le sens sont pareillement convoqués. Dans la forme volontairement simple qu’a choisie Clément Poirée, le directeur du Théâtre de la Tempête qui signe la mise en scène, le spectacle de Sébastien Bravard constitue autant un hommage à l’enfance qu’un hommage au théâtre. Le comédien est si charismatique et délicat, son univers si riche et son regard si tendre qu’on l’imagine aisément en enseignant, face aux 27 gamins qu’il apprivoise peu à peu et à qui, sans doute, il a beaucoup apporté. Il cite cette phrase de Louis Jouvet : « Tant vaut l’homme, tant vaut l’acteur », espérant qu’elle s’applique à lui-même. En sortant de la représentation, on n’a aucun doute là-dessus. Et on est à la fois triste pour nos enfants qu’il arrête le métier de professeur, et à la fois heureux pour le théâtre qu’il s’y consacre de nouveau exclusivement.

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Élémentaire de Sébastien Bravard, mis en scène par Clément Poirée
du Samedi 14 décembre 2019 au Mercredi 18 décembre 2019
Théâtre de la Tempête
Cartoucherie, route du Champ-de-Manœuvre, 75012 Paris

samedi, mardi et mercredi à 20h30, le dimanche à 16h30. Tél : 01 43 28 36 36. Durée : 1h.


Egalement le 16 janvier 2020 à La Scène Watteau de Nogent-sur-Marne.


Spectacle vu au Théâtre Firmin-Gémier La Piscine en novembre 2019.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre