La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

Des auteurs, des cirques

Des auteurs, des cirques - Critique sortie Danse
Crédit photo : Stéphane Rouaud Légende photo : Hedi Thabet et Mathurin Bolze noués au corps à corps

Publié le 10 juin 2009

La troisième édition de ce festival rassemble quelques-uns des artistes les plus créatifs du cirque contemporain.

« Nous savons aujourd’hui que la forme est toujours le résultat d’un processus inquisiteur de la matière, la réaction de cette matière à une coercition de l’espace qui l’étrangle de toutes parts, et l’oblige à s’exprimer en boursouflures qui débordent de sa propre vie jusqu’aux limites exactes de ses possibilités de réaction. » écrivait Dali dans Vie secrète. Sans doute le propos pourrait-il convenir au cirque contemporain tant l’invention de la forme s’origine souvent dans le questionnement entêté d’un langage liant le corps, la technique et l’agrès, poussé aux limites. Et sans doute est-ce là, dans cette confrontation intime avec la matière, avec sa manière, que s’affirme la force d’un geste d’auteur, la singularité d’un regard, d’un rapport au réel. Trente ans après l’irruption libertaire du « nouveau cirque », l’écriture pose donc un défi majeur de la création circassienne aujourd’hui. Lancé en 2007 par le Parc de la Villette et la SACD, le festival « Des auteurs, des cirques », entend justement montrer les enjeux de dramaturgie et la diversité des démarches à l’œuvre. La troisième édition s’ouvre ainsi sur une collaboration inédite entre les circassiens du Cheptel Aleïkoum, les clowns d’Octavio et les auteurs et acteurs des Possédés. Orchestré par Pierre Guillois, Hop là ! Fascinus ! déborde les frontières disciplinaires et mélange allègrement les registres dans un cabaret allumé.
 
Cinq spectacles et un laboratoire
 
Avec Warm, le metteur en scène David Bobée éprouve l’humanité du corps face à l’extrême chaleur : Alexandre Fray et Frédéric Arsenault mettent leur duo acrobatique à l’épreuve du feu des lumières, tentent de tenir leur langage qui peu à peu se déforme, se délite, ralentit en une danse exténuée, jusqu’au seuil d’épuisement. Pour Ali, pièce pour « quatre béquilles, trois jambes, deux têtes et une chaise », Hedi Thabet, acrobate unijambiste, et Mathurin Bolze, voltigeur, réinventent le vocabulaire de la rencontre et du partage. L’un contre l’autre, ils se cherchent d’abord, se défient, s’esquivent, se testent, avant de nouer leurs corps en un et de sceller leurs âmes pour cheminer ensemble. Leur sarabande, féline, combative, de plus en plus espiègle et complice, laisse bruire cet impalpable du lien à l’autre, à soi dans l’autre. Comme en lointaine résonance, Satchie Noro donne Giselle / Rosière, poème chorégraphique et aérien pour s’évader d’elle-même. Dans PPP, Philippe Ménard, jongleur virtuose, se mesure à la glace et déroute la frontière des genres pour creuser au plus intime. Mystérieux personnage androgyne, qui sans cesse se transforme, tantôt catcheuse ou diva, tantôt lutteur ou lutin, il jongle avec des boules gelées, les casse ou les caresse, glisse ou bien danse au milieu du désastre. Autant de rituels pour tenter de retenir une vie qui tombe en morceaux ou pour toréer la mort. Avec lui, les évolutions et la manipulation de la matière se font échos des métamorphoses de l’être, jeu aux lisières d’identités multiples, provisoires à jamais.
 
Gwénola David


Des auteurs, des cirques, du 9 au 27 juin 2009, relâche dimanche et lundi, à partir de 19h30 (voir dates et horaires spécifiques à chaque spectacle), au Parc de la Villette 75019 Paris. Rens. 01 40 03 75 75 et www.villette.com.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse