La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Critique

Barbe Neige et les sept petits cochons au bois dormant

Barbe Neige et les sept petits cochons au bois dormant - Critique sortie Danse Paris Théâtre du Rond Point
Crédit : Laurent Philippe Légende : Barbe-Neige et les sept petits cochons au bois dormant de Laura Scozzi.

Théâtre du Rond-Point / Chor. Laura Scozzi

Publié le 22 décembre 2015 - N° 239

C’est une des meilleures pièces de hip-hop de ces dernières années. Impertinente, drôle, savoureuse, Laura Scozzi a revisité les contes de fée en mode féministe trash. À consommer sans modération !

Avec ses jolis décors bien proprets aux couleurs vives on pourrait se croire chez Walt Disney… mais l’illusion ne dure qu’une poignée de secondes. Car les petits cochons sont de jolies cochonnes, Blanche-Neige se démultiplie en sept et n’a plus rien d’immaculé, alors que les nains ne sont plus qu’un, le petit Chaperon Rouge a du poil aux pattes et tente de séduire un loup maladroit, qui, déçu, fricote avec mère-grand. Quant à Cendrillon, elle ne perd pas qu’une godasse mais aussi son string… ou un nouveau-né ! C’est drôle, savoureux à souhait et mené à un rythme d’enfer grâce à Paganini, ses Caprices et sa Campanella. Ne disait-on pas de lui qu’il était violoniste du diable ? Laura Scozzi, chorégraphe de talent, a su mieux que personne s’adresser à tous avec cette pièce invraisemblable. Bien sûr, les petits sont séduits, mais les grands adorent. Avec son humour acide qui ne manque pas d’intelligence, elle distille, maligne, une ode à la tolérance qui transcende les origines et les genres, au-delà de l’interprétation psychanalytique qui a rendu célèbre Bruno Bettelheim.

Hip-hop au top !

Donc oui, il y a bien ces pulsions primaires orchestrées avec brio qui parsèment les moments clefs de ces contes revisités, mais il y a aussi un regard aigu sur notre société et notre temps où les choses ne finissent pas toujours bien et où les filles d’aujourd’hui savent se défendre et se moquent de prétendus Princes charmants. D’ailleurs ces derniers sont incapables de les réveiller, tout comme la fée s’empêtre avec sa baguette. La danse, elle, est jubilatoire et ne s’interdit rien, pas même les pointes, et n’hésite pas à piocher dans toutes sortes de techniques. Pourtant, Laura Scozzi signe bien une chorégraphie hip-hop de haut niveau, où les figures s’enchaînent sans faillir. On adore. Les interprètes sont exceptionnels. Virtuoses et drôles, ils mêlent avec entrain la danse au mime pour créer un show iconoclaste et contestataire sans en avoir l’air. Avec cette parodie de contes de fée, Laura Scozzi signe là sa meilleure pièce, la plus décapante aussi !

 

Agnès Izrine

A propos de l'événement

Barbe Neige et les sept petits cochons au bois dormant
du Mardi 5 janvier 2016 au Dimanche 31 janvier 2016
Théâtre du Rond Point
2 Avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris, France

Du mardi. au vendredi à 20h30, dimanche à 15h00. Tél. : 01 44 95 98 00. Durée 1h15. Spectacle vu au Théâtre de Suresnes Jean-Vilar dans le cadre de Suresnes Cité Danse en janvier 2014.


 


Également : Le  23 février 2016 au Volcan, Scène Nationale du Havre, les 3 et 4 mars 2016 à Antipolis Théâtre D’antibes, le 11 mars 2016 au Centre Culturel Jacques-Duhamel à Vitré, le 13 Mars 2016 au Théâtre Alexandre-Dumas de Saint-Germain-En-Laye, le 15 mars 2016 au Grand Angle de Voiron, du 18 au 20 mars 2016 à l’Odyssud de Blagnac, le 22 Mars 2016 au Centre Culturel Michel-Manet de Bergerac, le 1er avril 2016 au Théâtre de L’archipel à Perpignan, du 3 au  5 avril 2016 à L’astrada à Marciac, le 15 avril 2016 au Théâtre De Corbeil, le 19 avril 2016 à La Coupole à Saint-Louis.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse