La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Carmen

Carmen - Critique sortie Danse Paris Casino de Paris
Crédit : Luca di Bartolo Légende : « Carmen » d’Antonio Gadès

Publié le 26 octobre 2015 - N° 237

Véritable chef-d’œuvre immortalisé par le cinéma en 1983, la Carmen d’Antonio Gadès et Carlos Saura revient au Casino de Paris pour treize représentations exceptionnelles, accompagnée de Suite Flamenca.

Antonio Gadès a su faire revenir Carmen à ses origines. Plus proche du roman de Mérimée que de l’opéra de Bizet, il campe une version populaire de l’histoire  dans laquelle il réinjecte du chant et de la danse flamenco. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il réalise la première version espagnole de ce récit tragique. Mais le coup de génie d’Antonio Gadès et Carlos Saura est de l’avoir transposée dans notre monde, par un processus de mise en abyme ingénieux. Tout se passe dans une compagnie de danse qui ressemble fort à celle que dirige dans la vie Antonio Gadès. Un chorégraphe, nommé Antonio, décide de monter Carmen. Bien sûr, il tombe amoureux de la danseuse principale qui incarne le rôle-titre. D’une grande puissance théâtrale, le spectacle est entièrement mené par la danse, avec une expressivité andalouse qui a toujours caractérisé la troupe de Gadès. Chorégraphie tirée au cordeau, énergie rentrée, feu dans le regard, le drame se noue sans la moindre fioriture, dans un récit aussi efficace qu’économe.

Une chorégraphie révolutionnaire

La Carmen de Gadès, c’est la femme vue par le flamenco. Non pas une séductrice aux torpeurs sensuelles, mais un animal sauvage impossible à dompter. Violente, mystérieuse, fatale quand son œil noir vous regarde. Mais surtout, Gadès et Saura ont su ramener Carmen à son essence : la liberté sans concession, la violence du désir qui ne peut se résoudre que dans la mort. Suite Flamenca, présentée dans le même programme, témoigne de la veine révolutionnaire et novatrice du chorégraphe. Avec sa gestuelle précise, d’une rigueur technique et d’une exigence farouche, le chorégraphe se livre à une exploration des mille et une possibilités qu’offre la danse flamenca. Rejetant le folklore pour n’en garder que l’intensité brûlante, dans une esthétique sobre et tragique, Gadès fut qualifié d’avant-gardiste et a ouvert la voie à toutes les nouvelles générations d’artistes du flamenco.

 

Agnès Izrine

A propos de l'événement

Carmen
du Mercredi 2 décembre 2015 au Jeudi 29 janvier 2015
Casino de Paris
16 Rue de Clichy, 75009 Paris, France

Du 2 au 13 décembre 2015, mer. au ven. 20h30, sam. 16h et 20h30, dim. 17h30. Tél. : 08 926 98 926. Durée : 2h30 environ. Egalement : Le 29 janvier 2016 à L’Amphithéâtre, Lyon 69006.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse