La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Bella Figura

Bella Figura - Critique sortie Théâtre Sceaux Les Gémeaux
Bella Figura, dans la mise en scène de Thomas Ostermeier, l’un des metteurs en scène les plus marquants de la scène internationale. © Arno Declair

Les Gémeaux / de Yasmina Reza / mes Thomas Ostermeier

Publié le 9 novembre 2015 - N° 237

Répondant à une commande de Thomas Ostermeier, Yasmina Reza a écrit Bella Figura*. Une pièce aujourd’hui mise en scène par le codirecteur artistique de la Schaubühne de Berlin : avec Nina Hoss, Mark Waschke, Stephanie Eidt, Renato Schuch et Lore Stefanek.

« Tu ne comprends pas que le simple fait que ta femme soit mêlée à un évènement qui ne regarde que toi et moi, que son appréciation puisse influer sur un plaisir que nous sommes supposés partager seuls, me soit désagréable ? », demande Andrea à son amant, Boris, au début de Bella Figura. « Je le comprends », réplique l’époux infidèle, « je le comprends, mais tout ça est exagéré ». D’une certaine façon, à l’instar des propos tenus par cette femme confrontée aux contrariétés de l’adultère, le théâtre de Yasmina Reza repose sur un sens de l’exagération. Un sens de l’exagération mesuré, précis, aigu, qui vient traverser un réalisme mâtiné de paradoxes, de désenchantements, de perspectives existentielles. Comme Art (1994), Trois versions de la vie (2001), Le Dieu du carnage (2006) ouComment vous racontez la partie (2011)…, la dernière pièce de l’auteure à succès se penche, entre moments comiques et dramatiques, sur un monde peuplé de personnages appartenant aux classes plutôt favorisées de la société. « Un homme et une femme se tiennent sur le parking d’un restaurant de province, explique Yasmina Reza au sujet de son texte. Elle, Andrea, mère célibataire, préparatrice en pharmacie, est encore dans la voiture. »

« La matière stagnante et houleuse de la vie »

« Son amant, Boris, poursuit la dramaturge, patron d’une entreprise de miroiterie, essaie de la convaincre d’en sortir, en dépit de l’erreur qu’il vient de commettre : mentionner que le restaurant lui a été conseillé par sa femme… Bella Figura explore la soirée consécutive à cette faute originelle. Un peu plus tard, au même endroit, survient un autre couple, Eric et Françoise, accompagnés par Yvonne, la mère d’Eric. On apprend très vite qu’un lien inopportun les unit aux premiers. La pièce se déroule presque entièrement à ciel ouvert, dans un jour déclinant. Je n’ai jamais raconté d’histoires dans mes pièces, et on ne sera pas surpris qu’il en aille encore ainsi. A moins qu’on ne considère comme une histoire la matière stagnante et houleuse de la vie. » Cette matière à la fois concrète et sourde, ce sont aujourd’hui les comédiens de la Schaubühne qui s’en emparent, sous la direction de Thomas Ostermeier. Après la création mondiale de Bella Figura en septembre à Berlin, Nina Hoss (Andrea), Mark Waschke (Boris), Stephanie Eidt (Françoise), Renato Schuch (Eric) et Lore Stefanek (Yvonne) présentent cette partition pour cinq interprètes aux Gémeaux. Une partition qui creuse – en révélant un canevas théâtral plus large, plus profond que les dernières pièces de Yasmina Reza – les problématiques du couple, de l’amitié, de la vieillesse…

Manuel Piolat Soleymat

* Pièce à paraître en septembre 2015, aux Editions Flammarion.

A propos de l'événement

Bella Figura
du Jeudi 19 novembre 2015 au Dimanche 29 novembre 2015
Les Gémeaux
49 Avenue Georges Clemenceau, 92330 Sceaux, France

du mardi au samedi à 20h45, dimanche à 17h. Tél : 01 46 61 36 67. Spectacle en allemand, surtitré en français.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre