La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Yerma

Yerma - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre 13 - Seine
Daniel San Pedro et Audrey Bonnet dans Yerma. Crédit : Brigitte Enguérand

Reprise / Théâtre 13 / de Federico García Lorca / mes Daniel San Pedro

Publié le 1 septembre 2014 - N° 223

Pour sa première création, le comédien et désormais metteur en scène Daniel San Pedro a choisi d’investir Yerma, de Federico García Lorca. Servie par une distribution de haut vol, cette proposition tout en clair-obscur touche au cœur de la poésie du grand auteur espagnol.

« La femme de la campagne qui n’a pas d’enfant est inutile comme un bouquet d’épines, déclare Yerma. Inutile et même mauvaise. » Sans doute en va-t-il de même pour celle qui n’est pas aimée comme elle le souhaiterait, ou celle qui ne trouve pas sa place dans le monde comme il va. Deuxième volet d’une trilogie comprenant Noces de sang (1933) et La Maison de Bernarda Alba (1936), Yerma (1934) trace le destin, sur plusieurs années, d’une jeune épouse qui ne parvient pas à devenir mère. Mariée à un homme qui passe davantage de temps à s’occuper de son exploitation agricole qu’à lui manifester l’amour et l’attention dont elle a besoin, cette femme s’enfonce peu à peu dans la frustration, le désespoir et le malheur. Pour sa première mise en scène, Daniel San Pedro (cofondateur de la Compagnie des Petits Champs, en 2010, avec Clément Hervieu-Léger, qui signe la collaboration artistique du spectacle) crée une représentation pleine de sensibilité. Une représentation aux aspects cinématographiques, qui nous plonge au cœur de la poésie dramatique de Federico García Lorca.

Une femme écartelée entre réalité et désirs

Des gros plans, des vidéos de paysages en mouvement qui nous relient à la terre et aux saisons (signées Nikolas Chasser-Skilbeck), des atmosphères crépusculaires (les lumières sont de Bertrand Couderc), de longs silences introspectifs à la faveur desquels la pièce se creuse encore et les personnages continuent de se dévoiler : cette belle proposition vient nourrir le lyrisme incarné, ancré dans la réalité, qui caractérise l’œuvre de l’auteur espagnol. Pourtant, ici, aucune trace de folklore. Cadrant sa représentation sur la présence concrète et contemporaine de ses remarquables comédiens – Audrey Bonnet (dans le rôle-titre), Claire Wauthion, Hélène Alexandridis, Stéphane Facco, Yaël Elhadad, Aymeline Alix et Juliette Léger – Daniel San Pedro (qui interprète lui-même le rôle de Jean, l’époux de Yerma) compose un tableau humain des plus touchants. Un tableau à la violence vive mais contenue, qui gagne le pari de l’exigence et de la profondeur.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Yerma
du Jeudi 28 août 2014 au Dimanche 5 octobre 2014
Théâtre 13 - Seine
30 Rue du Chevaleret, 75013 Paris, France

Mardi, jeudi et samedi à 19h30, mercredi et vendredi à 20h30, dimanche à 15h30. Tél : 01 45 88 62 22. Durée : 1h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre