La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Wareware no moromoro (nos histoires…)

Wareware no moromoro (nos histoires…) - Critique sortie Théâtre Genevilliers T2G - Théâtre de Gennevilliers
L’auteur et metteur en scène japonais Hideto Iwaï. Crédit : Guillaume Deloire

T2G – Théâtre de Gennevilliers / écriture collective / conception et mes Hideto Iwaï

Invité par le T2G à travailler avec des habitants de Gennevilliers et des comédiens français, l’auteur et metteur en scène japonais Hideto Iwaï présente Wareware no moromoro (nos histoires…). Une création en langue française qui cherche à rendre compte des relations humaines telles qu’elles sont dans notre monde contemporain.

Comment pourriez-vous caractériser l’univers de création théâtrale auquel vous travaillez depuis une dizaine d’années ?

Hideto Iwaï : J’ai horreur qu’on impose ses convictions, dans quelque domaine que ce soit. Je crois que cela se reflète dans toutes sortes d’aspects de mon travail. C’est pourquoi je ne cherche ni à assaillir les spectateurs sur le plan visuel, ni à les ébranler à grands coups d’effets dramatiques. Je veux créer un espace dans lequel mon point de vue est en retrait, où des gens peuvent prendre le temps de se mettre à la place d’autres gens.

Wareware no moromoro (nos histoires…) puise dans la vie des comédiens et des habitants de Gennevilliers que vous réunissez sur scène. Quels sujets forment la trame narrative de ce spectacle ?

H.I. : Je veux que les spectateurs sachent que pendant qu’ils vivaient leur vie et traversaient toutes sortes d’expériences et d’émotions, les participants de ce spectacle ont vécu d’autres choses, que nous allons leur raconter. Certaines ont eu lieu avant la naissance des spectateurs, mais tout ce qui s’est produit avant notre naissance a forcément eu des conséquences sur notre époque. Pour le dire autrement, je veux me servir du théâtre pour créer un lien entre les personnes qui sont sur scène et les spectateurs.

« Je veux me servir du théâtre pour créer un lien entre les personnes qui sont sur scène et les spectateurs. »

Le fait de réaliser ce spectacle en France vous a-t-il amené à faire un pas de côté par rapport au théâtre que vous créez habituellement au Japon ?

H.I. : Non, car je n’ai pas changé ma manière de travailler. Mon travail est en constante évolution : mes œuvres s’éloignent petit à petit de ce qu’on appelle le théâtre. Les acteurs ne jouent pas uniquement des personnages, l’éclairagiste ne se contente pas d’appuyer sur des boutons derrière le public, et il n’est pas nécessaire que les acteurs disent toutes les répliques du texte. D’ailleurs, au début du processus de création, le texte est un élément essentiel, mais plus l’écriture de la mise en scène avance, moins nous en avons besoin. J’ai le sentiment que le théâtre est quelque chose qui n’en finit pas d’ouvrir de nouvelles possibilités.

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat, traduit du japonais par Aurélien Estager

A propos de l'événement

Wareware no moromoro (nos histoires…)
du Jeudi 22 novembre 2018 au Lundi 3 décembre 2018
T2G - Théâtre de Gennevilliers
41 avenue des Grésillons, 92230 Gennevilliers
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre