La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Vincent Dumestre

Vincent Dumestre - Critique sortie Classique / Opéra Versailles CHAPELLE ROYALE DU CHATEAU DE VERSAILLES
Vincent Dumestre ©Jean-Baptiste Millot

Gros plan
VERSAILLES / BAROQUE

Publié le 24 avril 2017 - N° 254

Aux grands motets les grands remèdes

Le directeur musical du Poème Harmonique revient à des œuvres de Michel-Richard de Lalande dans le lieu qui inspira leur composition : la Chapelle Royale du Château de Versailles.

Dès 2001, invité de la saison du Centre de Musique Baroque de Versailles, Vincent Dumestre s’intéressait à la musique de Michel-Richard de Lalande en ressuscitant ses Leçons de Ténèbres. A Versailles, puis aux festivals de Vezelay, San Francisco,  Misteria Paschalia de Cracovie ou encore de La Havane, mais aussi au disque (chez Alpha), le chef français à la tête de son Poème Harmonique livrait de ces chefs-d’œuvre une vision puissante et mesurée qui forçait l’admiration et rendait justice au génie du plus grand compositeur de musique sacrée de la cour de Versailles aux XVIIe et XVIIIe siècles. Seize ans plus tard, Vincent Dumestre revient au compositeur désigné par Louis XIV pour diriger, en 1683, à l’âge de 26 ans, sa Chapelle et bientôt s’imposer à la suite de Lully comme le musicien le plus influent du Royaume. Né en 1657, compositeur admiré de Louis XIV, de Lalande ne quittera son poste qu’à sa mort en 1726, sous Louis XV, après 43 ans d’activité et de pleins pouvoirs sur les charges musicales de Versailles.

L’homme-orchestre versaillais

Vincent Dumestre révèle cette fois la splendeur de ses grands motets, dont le grandiose Te Deum, composés pendant la construction de la nouvelle Chapelle royale de Versailles, et sur mesure pour son acoustique spécifique et ses immenses proportions sans précédent. Le répertoire de celui que l’on désigne parfois comme le « Bach français » recèle des joyaux, dont ces trois fastueux Motets Deitatis Majestatem ; Ecce Nunc et Te Deum qui retrouvent l’immense Chapelle du château où ils ont été créés, puis rejoués si souvent ensuite. Ils seront interprétés (puis bientôt enregistrés) par Le Poème Harmonique, l’ensemble Aedes et les voix solistes de Emmanuelle de Negri (soprano), Dagmar Saskova (soprano), Sean Clayton (haute-contre), Cyril Auvity (ténor) et André Morsch (baryton). A noter aussi dans l’intense actualité de Vincent Dumestre : la sortie chez Alpha d’un portrait de Purcell (« Son of England », où l’on découvre aussi « Come, come along », ode au grand Henry composée par le méconnu Jeremiah Clarke (1674-1707).

J. Lukas

A propos de l'événement

Vincent Dumestre
du Mardi 30 mai 2017 au Mercredi 31 mai 2017
CHAPELLE ROYALE DU CHATEAU DE VERSAILLES
Place d'Armes, 78000 Versailles, France

à 20h. Tél. 01 30 83 78 89. Places : 35 à 140€.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra