La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Valentine Martinez : le conte est bon

Valentine Martinez : le conte est bon - Critique sortie Classique / Opéra  Le Théâtre d'Auxerre
Valentine Martinez, cantatrice et metteuse en scène. © Robyn Tenniel

GENERATION SPEDIDAM

Publié le 21 octobre 2017 - N° 259

En plus de ses talents de chanteuse, la jeune soprano lyrique s’investit également dans l’écriture et la mise en scène à travers sa compagnie au nom évocateur : Grand Ec’Art.

Il était une fois… une jeune fille qui rêvait d’une carrière sportive. Las, une blessure à la jambe l’oblige à renoncer à ses ambitions. Sur les conseils de son entourage, elle se plonge alors dans la musique, débute à seulement seize ans des études de chant à Montpellier puis réussit le concours du CNSM de Paris. Là, comme dans tout bon conte de fées, les obstacles s’accumulent : sa voix très large est difficile à apprivoiser. Est-elle mezzo ? Soprano colorature ? Pendant cinq ans, Valentine Martinez a l’impression d’être un vilain petit canard. Même si elle parvient à s’épanouir dans le jeu, elle le sent : l’obtention du premier prix risque d’être compromise. C’est alors que lui vient une idée : créer pour ce prix un spectacle, Alice ou la Folie des merveilles, où elle invite des danseurs et un quatuor à cordes. Le succès est immédiat : prix mention bien à l’unanimité, la reconnaissance de Véronique Gens et Yann Beuron présents dans le jury, et la programmation du spectacle dans plusieurs salles…

Double casquette

Valentine Martinez envisage alors de se consacrer uniquement à la mise en scène, mais elle rencontre une bonne fée en la personne de Mario Hoff. Après 3 ans d’un travail assidu auprès de ce professeur de la Hochshchule de Cologne, elle intègre l’Académie de l’Opéra-Comique, devient demi-finaliste du concours Caballe, lauréate du concours international de Mâcon en 2016… La Spedidam la repère et la soutient autant comme chanteuse que comme metteuse en scène. Désormais, Valentine Martinez multiplie les rôles de lyrique romantique, rêve de chanter Thaïs d’ici 10 ans tout en poursuivant son travail au sein de sa compagnie. Cette fille de psychanalyste, qui lisait Bettelheim à 12 ans, s’intéresse particulièrement au conte : « Le conte, c’est populaire, international, tout le monde connaît, c’est aussi tous les travers de l’âme humaine ». Actuellement en tournée dans Jeanne et la chambre à airs où elle joue, chante et manie des marionnettes, elle doit même refuser certains rôles. Un joli parcours pour cette jeune femme qui sait transformer les accidents de la vie en succès. Mieux qu’un conte de fées : la réalité !

 

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Valentine Martinez : le conte est bon
du Mardi 7 novembre 2017 au Mercredi 8 novembre 2017
Le Théâtre d'Auxerre
54 Rue Joubert, 89000 Auxerre, France

Jeanne et la chambre à airs, comédie musicale, musique Yannaël Quenel, mes Christian Duchange. Création au Théâtre d’Auxerre (89), les 7 et 8 novembre 2017. Puis tournée.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra