La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien / Pascal Hachard

Un théâtre de proximité

Un théâtre de proximité - Critique sortie Avignon / 2016
© D. R.

Focus Syndicat national des Scènes publiques

Publié le 26 juin 2016 - N° 245

Trésorier du SNSP, Pascal Hachard dirige La Castine à Reichshoffen en Alsace, un lieu exemplaire de l’action culturelle de proximité portée au quotidien par les scènes publiques en dehors des grands centres urbains.

Quels sont les atouts de lieux comme celui que vous dirigez, mais aussi leurs handicaps ?

Pascal Hachard : La Castine, depuis 1993, est implanté à Reichshoffen, commune de 5600 habitants dans un bassin de vie de 15 à 20 000 habitants. C’est une salle de spectacles et de cinéma art et essai. Il se situe parmi les « petits lieux », conventionné avec le département du Bas-Rhin. Notre principal handicap, c’est la faiblesse du budget artistique. Il faut dire qu’en Alsace, depuis les premières lois de décentralisation, il y a eu une politique d’implantation assez importante, de lieux bien équipés, avec du personnel technique compétent, des équipes qui tournent, mais des budgets artistiques très faibles par rapport à d’autres. Notre force, c’est d’être au plus près du territoire sur lequel on travaille.

« Un équipement qui vit sept jours sur sept et peut mélanger les trois « mamelles » de la culture : la diffusion, la création et la formation. »

Comment se traduit cette relation de proximité ?

P. H. : Tout simplement par le fait que les spectateurs peuvent aller au théâtre, au cinéma, écouter de la musique ou regarder de la danse à dix minutes de chez eux. A la Castine, nous sommes aussi un lieu de formation artistique, comprenant une école de musique et une de danse, au sein d’un équipement qui vit sept jours sur sept et peut mélanger les trois « mamelles » de la culture : la diffusion, la création et la formation. Très concrètement, on termine la saison par un concert de jazz en partenariat avec l’école de musique dans lequel, en première partie, joue un orchestre à vent issu des écoles de musique du coin, qui ont travaillé pendant six mois autour d’un répertoire de standards.

Votre syndicat réunit aussi des scènes actives à l’échelle de métropoles. Quelle place les scènes publiques peuvent-elles occuper avec l’apparition de ces nouveaux étages administratifs ?

P. H. : Dans notre région, les scènes publiques autour ou à l’intérieur de Strasbourg vont continuer à jouer le même rôle. Je ne suis pas persuadé que l’Eurométropole change la donne. Elle va apporter des moyens supplémentaires à certains gros lieux strasbourgeois mais pas aux autres. Je crains surtout que les petits lieux comme ceux du réseau que nous avons créé, les Scènes du nord Alsace, pâtissent de la baisse de moyens mis dans l’action culturelle. Je ne sens pas une volonté très forte de nos élus locaux de s’engager dans cette direction. Très clairement, le département du Bas-Rhin vient – à nous, lieu conventionné – ­de nous signifier une baisse de 10 %. Sur des budgets artistiques autour de 100 000 euros comme en ont beaucoup d’entre nous, c’est énorme. On sent dans les communautés de communes la difficulté à s’emparer de la compétence culturelle. Beaucoup de nos élus considèrent que l’on est un centre de coûts mais ne voient pas le centre de profit que l’on pourrait devenir. On attend de l’État qu’il nous soutienne dans nos projets autour des compagnies émergentes, des résidences d’artistes, qu’il essaie d’apporter sur le territoire une certaine équité.

 

Propos recueillis par Vincent Bessières

La Castine, Association Culturelle, 67100 Reichshoffen. Tél : 03 88 09 67 00. www.lacastine.com

 

 

Syndicat national des Scènes publiques, 75014 Paris. Tél : 01 40 18 55 95. Etudes consultables et téléchargeables sur le site.  www.snsp.fr 

Réunions et débats sur le spectacle vivant Cloître Saint Louis à Avignon entre le 11 et le 16 juillet 2016.

Débat avec la FNCC, France Festivals et Jean-Paul Guillot

L’emploi artistique et culturel : moyen ou finalité des politiques culturelles territoriales ?

Le 14 juillet 2016, à 14h30. Mairie annexe, 12 Place des Carmes.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes