La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Tartuffe

Tartuffe - Critique sortie Théâtre Paris 26/03/2014
Luc Bondy, metteur en scène de Tartuffe. Crédit : Carole Bellaïche

Odéon Théâtre de l’Europe – Ateliers Berthier / de Molière / mes Luc Bondy

Publié le 21 février 2014 - N° 218

Pour combler l’absence du Comme il vous plaira qu’aurait dû mettre en scène Patrice Chéreau, Luc Bondy crée Tartuffe,  pièce qu’il a adaptée en allemand la saison dernière à Vienne. Après Le Retour et Les Fausses Confidences, le directeur du Théâtre de l’Odéon signe le troisième volet d’un « triptyque secret »…

A l’instar du Retour de Harold Pinter et des Fausses Confidences de Marivaux, le Tartuffe est « une histoire de corps étranger introduit dans un intérieur et une étude des perturbations qui s’ensuivent au sein d’une famille dysfonctionnelle… », fait remarquer Daniel Loayza dans La Lettre de l’Odéon (Lettre N°9, mars 2014). Troisième volet d’un « triptyque secret » composé par le directeur du Théâtre de l’Europe, la nouvelle mise en scène de la pièce de Molière signée par Luc Bondy n’est pas une adaptation en français de la version d’après Molière présentée, en mai 2013, au Burgtheater de Vienne. Si le spectacle aujourd’hui interprété, entre autres, par Gilles Cohen (Orgon), Clothilde Hesme (Elmire) et Micha Lescot (Tartuffe) prend le parti de la fidélité au texte original, il n’en sera pas pour autant dépourvu « de fantaisie et de profondeur romanesque », assure Daniel Loayza.

Vivacité et dimension balzacienne

Il ne sera pas davantage privé, ajoute le dramaturge, des quelques aménagements nécessaires, « ici pour effacer un archaïsme, là pour inquiéter le rythme de l’alexandrin. » Décor identique à la représentation viennoise (de Richard Peduzzi), même créatrice de lumières (Dominique Bruguière) : ce nouveau Tartuffe plonge ses racines dans la matière du précédent, dans sa vivacité, « sa dimension balzacienne ». Cela, bien sûr, en travaillant à le réinventer, en explorant, avec les nouveaux comédiens, « les mécanismes intimes, familiaux et sociaux, qui rendent possible le succès de l’imposture ». Entre farce et terreur, tous chercheront ainsi à dessiner, sur le plateau des Ateliers Berthier, « le portrait génial d’un incroyable aveuglement. »

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Tartuffe
du Mercredi 26 mars 2014 au Vendredi 6 juin 2014
26/03/2014
1 Rue André Suares, 75017 Paris, France

Du 26 mars au 6 juin 2014. Du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 15h. Tél. : 01 44 85 40 40. www.theatre-odeon.eu.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre