La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Susanna Mälkki

Susanna Mälkki - Critique sortie Classique / Opéra
Légende (Crédit : Tanja Ahola) : Susanna Mälkki est à l’affiche de la Cité de la musique les 20 janvier et 6 février.

Publié le 10 janvier 2009

La chef de l’Ensemble intercontemporain dirige deux programmes ambitieux à la Cité de la musique.

De Simone Young (Opéra de Hambourg) à Marin Alsop (Orchestre de Baltimore) en passant par Graziella Contratto (Orchestre des Pays de Savoie), les femmes chefs d’orchestre ne sont plus des exceptions. Parmi celles-ci, la finnoise Susanna Mälkki se distingue par son engagement en faveur de la musique de notre temps. Une passion qui l’a conduite à prendre en 2005 les rênes de l’Ensemble intercontemporain. A la Cité de la musique, elle dirige prochainement deux concerts reflétant parfaitement son tempérament et ses choix artistiques. La première soirée, le 20 janvier, réunit l’Ensemble intercontemporain et l’Orchestre du Conservatoire Supérieur de Paris. « Cette opération pédagogique, qui se déroule chaque année, a pour but d’élargir le travail symphonique des jeunes musiciens à la musique moderne et contemporaine, explique Susanna Mälkki. Le lien est d’autant plus fort que de nombreux musiciens de l’Ensemble enseignent au Conservatoire. Je remarque par ailleurs que les jeunes musiciens sont plus ouverts à ce type de musique que ceux des générations précédentes ». Au programme figurent un chef-d’œuvre de la littérature du XXème siècle (la Lulu Suite de Berg) et une œuvre de Veli-Matti Puumala, un compatriote de Susanna Mälkki. « Sa partition, Seeds of Time, est un concerto pour piano et orchestre absolument fascinant, qui développe différents rapports au temps. Le temps s’accélère, puis s’arrête net, etc. », observe la chef d’orchestre. Le programme du 6 février avec l’Ensemble intercontemporain s’inscrit pour sa part dans la thématique « Le temps de la danse » de la Cité de la musique. On y entendra les Danses de Debussy, Ragtime et Renard de Stravinski – car pour Susanna Mälkki, « il est toujours essentiel d’aller aux sources de la modernité » – ainsi que deux œuvres contemporaines : le Double Concerto pour piano et percussions d’Unsuk Chin, « avec un groove particulièrement énergique » et Fiktive Tänze d’Arnulf Herrmann, « un compositeur très original, qui écrit de manière dense et riche ». Que ce soit en mêlant classiques du XXème siècle et créations de jeunes compositeurs, ou étudiants et musiciens professionnels, Susanna Mälkki poursuit le même but : faire de la musique un véritable espace de dialogue.
 
Antoine Pecqueur


Mardi 20 janvier à 20h et vendredi 6 février à 20h à la Cité de la musique. Tél. 01 44 84 44 84. Places : 18 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra