La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien Gianina Cărbunariu

Solitaritate

Solitaritate - Critique sortie Avignon / 2014 Avignon Gymnase du lycée Mistral
Crédit Photo : Paul Baila Légende : Solitaritate, de Gianina Cărbunariu.

Gymnase du lycée Mistral / texte et mes Gianina Cărbunariu

Dans le cadre du projet européen Villes en scène, l’auteure et metteure en scène roumaine Gianina Cărbunariu a créé Solitaritate. Un spectacle en cinq scènes, qui interroge le discours public et les rapports de pouvoir dans nos sociétés contemporaines. 

Quel regard Solitaritate porte-t-il sur la société roumaine ?

Gianina Cărbunariu : Ce spectacle vise à questionner différents types de discours publics qui s’élèvent, depuis quelques années, en Roumanie. Par discours publics, j’entends les interventions des politiciens, les déclarations et les prises de position officielles. Aujourd’hui, en Roumanie, comme à peu près partout dans le monde, les faibles deviennent toujours plus faibles, les pauvres toujours plus pauvres. Et en plus, on essaie de faire culpabiliser ces personnes en les accusant de ne pas être assez efficaces, pas assez compétitives. On nous dit chaque jour que nous sommes responsables de la crise dans laquelle nous vivons : soit parce que nous sommes faibles, soit parce que nous sommes trop tolérants vis-à-vis des faibles. Je trouve cela inacceptable.

A quels sujets les cinq scènes du spectacle font-elles référence ?

G. C. : Le projet Villes en scène m’a offert l’opportunité de continuer d’explorer des thèmes que j’ai déjà rencontrés par le passé et qui m’intéressent particulièrement : que signifie l’espace public aujourd’hui, quelles limites s’imposent lorsque l’on tente de représenter l’injustice et la pauvreté sur scène, comment s’organisent les rapports de pouvoir dans nos sociétés, dans nos villes ? Je trouve assez déroutant de constater que l’espace public est de plus en plus confisqué aux citoyens, en dépit des protestations, et même parfois de la loi.

« On nous dit chaque jour que nous sommes responsables de la crise dans laquelle nous vivons. »

Dans quelle mesure pensez-vous que le théâtre peut agir sur le réel ?

G. C. : J’ai travaillé, durant 10 ans, dans des lieux indépendants. J’essaie toujours d’être attentive au contexte dans lequel je crée un spectacle, de savoir à qui je m’adresse. Pour Solitaritate, j’ai travaillé dans un des théâtres nationaux importants de Roumanie (ndlr, Teatrul National Radu Stanca de Sibiu). Je savais, donc, que je m’adressais à un public de la classe moyenne éduquée, un public d’amateurs de théâtre. Mais, aujourd’hui, la classe moyenne en Roumanie (et probablement un peu partout ailleurs) fait face à des problèmes économiques, se sent très menacée et, à cause de cela, peut se révéler perméable aux discours politiques qui accusent les faibles et les pauvres, se révéler sensible à une forme de nationalisme, de racisme… Ainsi, à travers ce spectacle, j’ai voulu mettre en lumière les mécanismes qui aboutissent à ce genre d’attitudes, j’ai voulu offrir aux spectateurs un espace de réflexion. Mon propos n’est pas de donner des leçons à qui que ce soit, mais de m’attarder sur des choses qui – bien qu’elles puissent paraître logiques au premier coup d’œil – se révèlent absurdes, excessives, injustes, lorsqu’on les regarde de plus près. Je n’ai pas l’illusion de pouvoir changer la réalité sur un claquement de doigts. Mais je crois que le théâtre peut être le lieu de véritables prises de conscience, des prises de conscience collectives.

 

Entretien réalisé et traduit de l’anglais par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Solitaritate
du Samedi 19 juillet 2014 au Dimanche 27 juillet 2014
Gymnase du lycée Mistral
Lycee Frédéric Mistral, 5 Rue Porte Évêque, 84000 Avignon, France

Festival d’Avignon. Gymnase du lycée Mistral. Du 19 au 22 et du 24 au 27 juillet à 15h. Tél : 04 90 14 14 14. Texte publié par Actes Sud – Papiers. Durée : 1h55.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes