La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Festival

Solidays, écouter « juste »

Solidays, écouter « juste » - Critique sortie Jazz / Musiques Paris hippodrome de Longchamp
Le Festival Solydays sur l'hippodrome de Longchamp

Reportage

Publié le 6 juillet 2015 - N° 233

Il y a 17 ans Solidarité Sida lançait son premier Solidays, « festival de musique contre le Sida ». Les 26, 27 et 28 juin derniers, sur l’Hippodrome de Longchamp (Paris), les festivaliers sont venus plus nombreux que jamais écouter de la musique et pas que… 

181 123 festivaliers, un nouveau record pour cette édition au thème comme une promesse « Keep on dreaming ». Et surtout une bonne nouvelle pour la lutte toujours à mener, et à laquelle se sont associées, cette année encore, des têtes d’affiche de la scène musicale, de la folk à la pop en passant par l’électro (Asaf Avidan, Moriarty, Angus et Julia Stone, Brigitte, IAM, Rone, Caribou, Yaël Naim ou moins connu et pourtant : Feu ! Chatterton, du rock inoubliablement dandy).
Si ce rendez-vous se veut festif, les Solidays sont aussi un lieu de circulation des idées, un lieu de partage où les associations se ressourcent, un lieu de solidarité au-delà de la seule cause du Sida. Des personnalités du monde associatif, politique, artistique et autres, de Bill Gates à Edwy Plenel, en passant par Yann Arthus-Bertrand qui présentait en avant-première 30 minutes de son dernier opus Human, ont pris le temps de venir physiquement s’engager pour le monde de demain, et ce aux côtés des bénévoles, dont les témoignages, entendus au hasard du village solidarité ou sur les scènes, ont la force de la parole incarnée.

Un festival d’utilité publique

A la question : « ce festival est-il d’utilité publique ? » Comment dire non quand on dénombre 35 millions de malades dont 25 millions en Afrique, continent à l’honneur de ces Solidays. Comment dire non quand la recherche n’a pas encore mis au point un vaccin. Comment dire non quand des malades sont exclus de tout traitement. Et bien d’autres vérités implacables à ce jour. Alors les 2,6 millions d’euros de recette estimée cette année, reversés à la recherche et aux associations, acteur majeur de la prévention toujours d’actualité, sont à eux-seuls d’utilité publique. Et enfin comment dire non quand à la sortie du festival, une jeune fille de 21 ans répond à la question de pourquoi venir aux Solidays : « Au début, pour la fête, la musique. Et après avoir vu arboré partout le ruban rouge, écouté le récit de mamans sénégalaises, entendu les artistes prendre position, je me suis sentie concernée par la cause. Et j’ai dansé en solidarité. »

Delphine Menjaud-Podrzycki

A propos de l'événement

Solidays
du Vendredi 26 juin 2015 au Dimanche 28 juin 2015
hippodrome de Longchamp
Route des Tribunes, 75016 Paris, France



http://www.solidays.org/ 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques