La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Que du bonheur (avec vos capteurs), de Thierry Collet , mis en scène par Cédric Orain

Que du bonheur (avec vos capteurs), de Thierry Collet , mis en scène par Cédric Orain - Critique sortie Théâtre Meylan Hexagone - Scène nationale de Meylan
© Simon Gosselin Que du bonheur (avec vos capteurs)

Conception et jeu Thierry Collet / mes Cédric Orain

Publié le 19 décembre 2019 - N° 283

Pour Thierry Collet, la magie est un outil de questionnement du monde. Dans Que du bonheur (avec vos capteurs), il en utilise les techniques pour aborder notre rapport complexe aux nouvelles technologies. Troublant, passionnant.

Dans Que du bonheur (avec vos capteurs), Thierry Collet se présente comme un béotien en matière de magie. En guise d’introduction au spectacle, il réalise un tour classique – il doit deviner la carte retirée d’un jeu complet par une personne du public – qu’il prétend avoir appris récemment, lors d’un congrès de magiciens aux États-Unis. Il rate la prouesse, et poursuit avec le récit de sa participation à un autre rassemblement : le DEF CON à Las Vegas, la plus célèbre convention de hackers au monde. La démonstration succède au témoignage. Grâce à une application qu’il dit avoir découvert là-bas, le magicien réussit sans difficultés le tour avorté la première fois. Mais est-ce encore de la magie ? Et même, la magie est-elle encore possible dès lors que la machine peut dévoiler plus vite, et sans risque d’erreur, des objets cachés aux yeux de tous ou même des pensées ? Telles sont les questions que pose Thierry Collet dans sa nouvelle création, où il revisite plusieurs tours bien connus et en invente de nouveaux à l’heure des objets connectés. À l’heure des capteurs. En mêlant nouvelles technologies et techniques de magie mentale, l’artiste réussit à créer un espace de trouble et de réflexion. Non seulement sur l’avenir de sa discipline, mais sur celui de la majorité de ses contemporains, pour qui biotechnologies et transhumanisme sont aussi mystérieux que la magie.

Une magie très connectée

Avec son air sérieux de conférencier, Thierry Collet déploie dans Que du bonheur (avec vos capteurs) un récit où l’on renonce vite à démêler le vrai du faux. Mis en scène par Cédric Orain, qui a su résister au pouvoir de fascination de la magie pour construire avec lui une narration à la mesure de ses tours, le prestidigitateur manie la parole avec autant de talent que les nombreux objets connectés ou non qu’il utilise tout au long du spectacle. En joignant comme toujours la preuve – toujours sujette à une caution impossible à fournir – aux mots, il raconte par exemple ses discussions sur les réseaux sociaux avec Dai Vernon. Un magicien canadien décédé en 1992, qui réalise des tours de cartes à la demande sur facebook, et peut soutenir une conversation sur l’évolution de la magie. Inquiétante autant que fascinante, l’étrangeté de la pièce doit donc beaucoup à une narration proche du conte, qui se retrouve elle aussi placée sous le signe du doute. Est-ce elle, ou l’application utilisée, qui fait ressentir une pression sur l’épaule à un spectateur dont on ne touche que le double numérique ? Ou qui permet à un membre du public d’avoir accès au rêve du magicien, et à celui-ci de révéler à la salle la bière et le bar préféré d’une autre personne ? Grâce à un échange constant et subtil avec la salle, Que du bonheur (avec vos capteurs) interroge les fondements du théâtre. Et leur capacité à s’adapter à l’ère du temps

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Que du bonheur (avec vos capteurs), de Thierry Collet , mis en scène par Cédric Orain
du Mardi 7 janvier 2020 au Jeudi 9 janvier 2020
Hexagone - Scène nationale de Meylan
24 Rue des Aiguinards, 38242 Meylan

du 13 au 15 janvier à la Comète – Scène nationale de Châlons-en-Champagne, du 24 au 29 février au Magic Wip Villette, du 4 février au 25 avril au Théâtre Sénart – Scène nationale…


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre