La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Portrait Gisèle Vienne dans l’édition 2021 du Festival d’Automne à Paris

Portrait Gisèle Vienne dans l’édition 2021 du Festival d’Automne à Paris - Critique sortie Danse Paris
L’atmosphère glaciale de Kindertotenlieder de Gisèle Vienne. © Mathilde Dare

Gros plan
Festival d’Automne à Paris / Gisèle Vienne

Publié le 18 août 2021 - N° 291

Cette rentrée, le festival d’Automne consacre un portrait à la metteuse en scène, chorégraphe et marionnettiste sensible et radicale Gisèle Vienne.

On découvrait la Franco-autrichienne avec sa magnifique pièce Crowd (2017), qui faisait exploser l’énergie d’une rave, dans une ambiance mystique et brumeuse. Le portrait qui lui est consacré au Festival d’Automne est l’occasion de revoir ce succès, ainsi que quatre autres pièces de théâtre et performances qui témoignent de son esthétique subtile et mouvante. On y découvre notamment une de ses pièces les plus anciennes, l’obsédant Showroom dummies, monté en 2001 avec Etienne Bideau-Rey, où les interprètes devenus mannequins, portent des masques de poupées et déplient une danse à la raideur sensuelle.

Faire corps avec la théorie

Si on aime la patte étrange de Gisèle Vienne et ses atmosphères hors du temps, il faut savoir que ses pièces sont aussi nourries d’un sous-texte théorique dense, qui convoque entre autres Gilles Deleuze, Michel Foucault, Elsa Dorlin ou encore Bernard Rimé. Comme dans l’Etang (2021), conçu d’après un texte de Robert Walser, qui met en scène le désarroi d’un adolescent – joué par Adèle Haenel – où elle met en tension les corps pour faire surgr les rapports de domination. Et plus que la parole, ce sont les absences, silences, démultiplications des voix, fantômes qui font jaillir la puissance des textes qu’elle convoque, comme dans l’hypnotique Kindertotenlieder (2007), créé à partir de textes de Dennis Cooper, ou le fascinant This is how you will disappear (2010). Un théâtre unique, émotionnellement engagé et qui trouble les sens.

 

 

Belinda Mathieu

A propos de l'événement

Festival d’Automne à Paris


A partir du 8 septembre au Festival d’automne.


L’ Étang du 8 au 18 septembre au Théâtre Paris-Villette. Durée : 1h25.


Kindertotenlieder, du 6 au 9 octobre  au Centre Pompidou.  Durée : 1h30.


Showroom dummies, du 11 au 14 novembre au Centre Pompidou. Durée : 1h10.


This is how you will disappear, du 6 au 8 janvier 2022 à la MAC Créteil. Durée : 1h15.


Crowd, du 15 au 18 novembre à la MC93. Durée : 1h30.


www.festival-automne.com.


Tél : 01 53 45 17 17.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse