La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Pièce d’actualité n°8 : Institution

Pièce d’actualité n°8 : Institution - Critique sortie Théâtre Aubervilliers Théâtre de la Commune

Propos recueillis / Marie-José Malis
Théâtre de La Commune / conception et mes Marie-José Malis

Comment faire du théâtre autrement, en partant des territoires et de leurs habitants ? C’est la question que posent, depuis trois ans, les Pièces d’actualité présentées au Théâtre de la Commune, à Aubervilliers. Pour ce 8ème opus, Marie-José Malis conçoit une proposition autour de la création de L’Ecole des Actes.      

« L’idée des Pièces d’actualité est née, lorsque j’ai été nommée à la direction du Théâtre de la Commune, d’une réflexion visant à savoir si le fait d’être implanté dans un lieu poussait à faire de l’art autrement. Nous avons donc demandé à des créateurs de voir si le contact avec des situations concrètes les amenait à modifier quelque chose dans leur œuvre. Cette expérimentation demande une forme d’enquête, ou a minima une rencontre avec un pan de la réalité, de la population. Pour cette huitième Pièce d’actualité, c’est moi qui ai choisi de concevoir une proposition qui rend compte de la création, en novembre dernier, à partir de divers constats établis par un groupe de réflexion qui s’est réuni au Centre dramatique national d’Aubervilliers, d’un lieu d’hospitalité et de travail commun destiné à tous les gens qui ne viennent pas ou peu au théâtre, qui ne disposent d’aucun endroit pour commencer un travail de pensée, un travail de renforcement de leurs outils d’analyse… Nous avons appelé ce lieu l’Ecole des Actes, parce que c’est un endroit qui doit nous permettre d’apprendre ensemble à raisonner sur les situations actuelles du pays.

 

Une « école pour ceux qui ne sont pas comptés dans le compte du pays »

 

L’Ecole des Actes doit nous amener à trouver de nouveaux mots d’ordre, des nouvelles manières de poser les problèmes afin de nous aider à agir. Cette Pièce d’actualité se compose de récits de participants à cette école : un sans-papiers, un jeune qui a perdu tout lien avec l’école, qui ne croit absolument plus à rien… Et puis, il y a aussi des extraits de textes fondamentaux de Saint-Just, de Jacob Lenz, ainsi que des énoncés élaborés en commun sur l’aide sociale, sur l’assistanat, des énoncés politiques très beaux, qui valent pour tous. Tout cela permet de remettre en question des choses que l’on n’interroge plus. Comme toutes les Pièces d’actualité, on considère ici que ce que les gens ont à dire – qu’ils peuvent dire eux-mêmes, sur le plateau – est le support possible d’une création de théâtre. Le but n’est bien sûr pas de faire une pièce triomphaliste sur le fait que l’on a réinventé la politique. Mais de montrer que patiemment, dans notre époque, des gens cherchent des lieux pour travailler, pour se donner de la force. »

 

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Pièce d’actualité n°8 : Institution
du Mardi 14 mars 2017 au Dimanche 26 mars 2017
Théâtre de la Commune
2 Rue Edouard Poisson, 93300 Aubervilliers, France

Du 14 au 26 mars 2017. Du mardi au jeudi à 19h30, le vendredi à 20h30, le samedi à 18h et le dimanche à 16h. Tél. : 01 48 33 16 16. www.lacommune-aubervilliers.fr.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre