La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Pianoscope : le piano en festival

Pianoscope : le piano en festival - Critique sortie Classique / Opéra
PHOTO ( by Anton Solomoukha) : La pianiste Brigitte Engerer, directrice artistique et âme du festival Pianoscope à Beauvais.

Publié le 10 octobre 2008

Le festival de piano de Beauvais, unique manifestation du genre à proximité de l’Île-de-France, propose une nouveau maxi week-end de quatre jours de musique concoctés par Brigitte Engerer.

La troisième édition de « Pianoscope » porte bien la griffe de la grande pianiste française qui se délecte à inviter des artistes dont elle admire le travail, pianistes classiques bien sûr mais pas seulement, à l’image des jazzmen Mario Canonge ou Guillaume de Chassy (avec lequel elle a déjà partagé la scène) ou de la danseuse flamenca Ana Yerno. « C’est passionnant de définir des programmes que l’on ne joue pas soi-même mais que l’on a envie d’entendre interprétés par tel ou tel artiste. J’ai toujours admiré le talent des autres à l’écoute de pièces non habituellement inscrites à mon répertoire » déclare Brigitte Engerer qui souhaite multiplier les rencontres et les surprises… « J’aime tellement le piano que j’essaie de lui épargner une trop pesante solitude.   C’est pourquoi j’ai voulu lui faire rencontrer la voix, la poésie ou un autre piano. Derrière ces instruments, il y a de grands artistes qui sont aussi des amis. Car il faut se sentir proches pour que “la musique creuse le ciel”, comme le rêvait Baudelaire » déclare la directrice artistique de Pianoscope. Autour d’elle, dans cette programmation éclatée dans différents lieux de la ville : le Chœur de chambre Accentus, Yves Henry avec la comédienne Brigitte Fossey pour un concert-lecture dans l’intimité du couple Robert et Clara Schumann, Jean-Claude Pennetier dans Fauré, David Fray dans Bach, Jean-Philippe Collard dans Chopin, Boris Berezovsky (en récital à 4 mains et 2 pianos avec Engerer et animateur d’une master-classe), Zhu Xiao Mei dans Bach, mais aussi de très jeunes talents du piano (Augustin Voegele et Varduhi Yeritsyan) et, en concert de clôture, presque tous ces talents réunis sur le même plateau dans (entre autres) la création d’une œuvre à 6 pianos (ou douze mains ?) de Jean-François Zygel. Une vraie fête du piano.
Jean Lukas


Du 9 au 12 octobre à Beauvais (60). Tél. 03 44 06 36 00. Places : 13 à 20 €. Site : http://pianoscope.beauvais.fr

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra