La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Propos recueillis / Pierre-Yves Chapalain

Où sont les ogres ?

Où sont les ogres ? - Critique sortie Avignon / 2017 Avignon Chapelle des pénitents blancs
Crédit : Vincent Arbelet Légende : Pierre-Yves Chapalain.

Chapelle des Pénitents blancs / écriture et mes Pierre-Yves Chapalain

Publié le 25 juin 2017 - N° 256

Dans La Fiancée de Barbe Bleue (2010), son précédent spectacle tout public, Pierre-Yves Chapalain s’inspirait librement du conte de Perrault pour imaginer une fable cruelle d’aujourd’hui. Il récidive avec bonheur avec une histoire d’ogres de son cru.

« Voulant renouer avec le spectacle tout public, j’ai d’abord envisagé de transposer une histoire des Mille et Une Nuits au XXIème siècle. C’est alors que m’est venue l’idée de l’ogre. Si cette figure n’apparaît pas en tant que telle dans le fameux recueil de contes, elle m’en a semblé proche à divers points de vue. Et surtout, sa contemporanéité m’a frappé. Comment en effet mieux dire un monde où tout et tous s’entredévorent qu’à travers cette créature cannibale ? Bien qu’il existe quelques grands récits récents construits autour de cette figure – Le Roi des Aulnes de Michel Tournier par exemple –, j’ai eu envie de créer mes propres ogres. Notamment afin d’évoquer à travers eux les problématiques liées au passage de l’enfance à l’adolescence puis à l’âge adulte, comme l’a si bien fait Marguerite Duras dans La Pluie d’été. J’ai alors imaginé l’histoire de deux jeunes ogresses confrontées à un choix : céder à leurs pulsions et devenir des monstres, ou les transcender pour se construire un destin différent.

Monstres ordinaires

L’identité des personnages n’est toutefois pas affichée d’emblée. Comme dans chacune de mes pièces, je cherche à créer dans Où sont les ogres ? une ambiguïté à la limite du fantastique. Le trouble se lève au fil des répliques, sans jamais disparaître tout à fait. Pour cette construction dramatique, je me suis beaucoup inspiré du mécanisme des contes, que j’avais déjà approché il y a quelques années avec La Fiancée de Barbe Bleue. A la fois ludique et lié à des pulsions archaïques de l’homme, ce type de récit m’intéresse par sa faculté à toucher un large public. C’est pourquoi j’ai fait de mes ogres non seulement des réceptacles des maux de la société actuelle, mais des incitations à résister au monde néo-libéral qui nous est imposé. L’un d’eux, le père d’une des jeunes ogresses, prouve qu’un autre avenir que celui qui nous semble promis est possible. Sans avoir réussi toutes ses transformations, ce protagoniste au langage singulier a su mettre ses penchants au service de l’art culinaire. Si Où sont les ogres ? diffère de mes autres spectacles, c’est surtout pour cette note d’espoir qui est comme un cadeau aux jeunes générations. »

 

 

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Où sont les ogres ?
du Jeudi 6 juillet 2017 au Mardi 11 juillet 2017
Chapelle des pénitents blancs
Place de la Principale, 84000 Avignon, France

Le 6 juillet 2017 à 15h, les 7, 8 et 9 à 11h et 15h, le 11 à 11h . Tel : 04 90 14 14 14. Durée : 1h10. A partir de 9 ans.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes