La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien / Claire Diterzi

Je garde le chien

Je garde le chien - Critique sortie Avignon / 2017 Avignon Avignon Off. La Manufacture
Légende : Claire Diterzi CR : Micky Clément

La Manufacture / Claire Diterzi

Publié le 25 juin 2017 - N° 256

L’histoire de la création d’un album inspiré des textes de Rodrigo Garcia qui tourne au récit intime et politique. Voici l’étrange objet d’une artiste chanteuse qui aime jouer avec les marges : Claire Diterzi.

En quoi consiste ce spectacle ?

Claire Diterzi : Je garde le chien est alimenté par le journal de la création de 69 battements par minute, mon précédent album. Il y a quelques années, j’avais envie de travailler avec Rodrigo Garcia, parce que pour moi au théâtre, ça a vraiment été « la grosse claque dans la gueule ». Il a accepté que j’emprunte ses mots et que j’y mêle les miens pour créer mon album. Et parallèlement, j’ai tenu un journal, avec des écrits et des dessins, une sorte de journal de bord de création qui est devenu un journal intime. Ce sont ces mots, ces dessins, ainsi que trois chansons de l’album qui fourniront la matière principale de ce spectacle. Le tout a été monté avec le regard extérieur de Fred Hocké qui est aussi le cerveau scénique de Mohamed El Khatib.

En quoi passe-t-on dans l’intime ?

C.D. : Je me demande pourquoi les textes de Rodrigo Garcia me parlent tant. Ça donne un journal très cru qui revient sur mon enfance, ma féminité, ma surmasculinité, mes relations amoureuses…, et la cité où j’ai grandi avec ses bergers allemands. Le titre du spectacle, qui est aussi le nom de ma compagnie, renvoie à la figure du chien dans les textes de Rodrigo Garcia, qui est complètement hilarante.

« Un journal très cru qui revient sur mon enfance, ma féminité, ma surmasculinité… »

Pour vous, ce spectacle marque-t-il aussi un changement de statut ?

C.D. : Absolument, ce n’est pas seulement la chanteuse qui s’exprime ici. En fait, ça fait trente ans que je fais ce métier de chanteuse et j’en ai assez d’être toujours la cinquième roue du carrosse à la merci d’un label et d’un producteur qui, à chaque nouvel album et à chaque nouvelle tournée, essayent de gagner plus d’argent. J’ai donc eu envie de créer une nouvelle case et je suis allée au Ministère pour créer ma compagnie de théâtre musical dont c’est ici le premier opus.

Résultat ?

C.D. : Comme j’ai pas mal roulé ma bosse, ils m’ont conventionnée trois ans. Et puis c’est une nouvelle case aussi pour eux et ça les intéresse. Je sais que l’inconfort et le désordre peuvent être propices à la création, mais l’encadrement que l’Etat peut apporter au théâtre pour la création contemporaine manque dans la chanson. Il y a pas mal d’artistes géniaux en France qui sont en train d’en crever.

Propos recueillis par Eric Demey

A propos de l'événement

Je garde le chien
du Jeudi 6 juillet 2017 au Mercredi 26 juillet 2017
Avignon Off. La Manufacture
2 Rue des Écoles, 84000 Avignon, France

à 11h30, relâche les 12 et 19. Tél : 04 90 85 12 71


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes