La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Othello de William Shakespeare, mis en scène par Arnaud Churin

Othello de William Shakespeare, mis en scène par Arnaud Churin - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de la Ville Les Abbesses
Le metteur en scène Arnaud Churin. Crédit : Penélope Ambert

de William Shakespeare, traduction et adaptation Emanuela Pace / mes Arnaud Churin

Publié le 24 septembre 2019 - N° 280

Le metteur en scène Arnaud Churin crée une version d’Othello au sein de laquelle le Maure de Venise est interprété par un comédien blanc, aux côtés de huit actrices et acteurs noirs. Un spectacle qui porte un autre regard sur la question de l’altérité et de la différence, en nous transportant dans un univers de samouraïs.

« Dans Othello, Shakespeare nous parle de notre rapport à l’autre. Il nous dit que l’autre est enfermé dans un discours. Cette tragédie est souvent restreinte à la jalousie d’Othello. Mais la jalousie est simplement le mobile du meurtre de Desdémone. La question qui se trouve au centre de cette pièce est : pourquoi un homme tue une femme, pourquoi cet « autre féminin » qu’est Desdémone devient tellement étranger à Othello qu’il a besoin de le détruire, d’anéantir sa différence. Finalement, Shakespeare dépasse la question du racisme pour décrire avec précision les origines de la haine. Au début de la pièce, il prend d’ailleurs soin de nous dire qu’Othello est très populaire à Venise, ce qui va à l’encontre de l’idée d’un présupposé raciste. Ce n’est qu’à partir du moment où il devient lui-même vénitien, à partir du moment où il prétend être l’un des leurs, qu’Othello découvre la haine de l’autre que peuvent ressentir ses nouveaux compatriotes. La même mécanique se met en place lorsque Desdémone, alors qu’elle pensait être devenue une familière d’Othello, s’aperçoit qu’elle lui est en fait restée étrangère.

 Les origines de la haine

Othello est un texte qui traite du langage comme facteur d’intégration ou de désintégration de l’autre. J’ai eu envie de renverser la manière dont on le représente habituellement en faisant jouer le rôle-titre par un comédien blanc et l’ensemble des autres personnages par des comédiens noirs. C’est vraiment cet angle de vision qui est à l’origine de mon envie de mettre en scène cette pièce. Car, de la sorte, cette envie est doublement, voire triplement à l’œuvre. Elle est d’abord évidemment à l’œuvre en tant qu’elle-même. Elle est également à l’œuvre à travers ce que cette distribution produit, à travers la façon dont elle fait résonner la pièce. Et, enfin, elle est à l’œuvre à travers la question qu’elle engendre inévitablement : celle de la diversité sur les plateaux de théâtre. Ce projet est donc aussi une manière de travailler concrètement l’universalité, qui ne peut pas être instaurée par un décret ministériel. L’universalité au théâtre ne peut se résumer à un bon sentiment. »

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Othello de William Shakespeare, mis en scène par Arnaud Churin
du Jeudi 3 octobre 2019 au Samedi 19 octobre 2019
Théâtre de la Ville Les Abbesses
31 rue des Abbesses, 75018 Paris

à 20h, le 6 octobre à 15h, relâche les 7 et 13 octobre. Durée : 2h30. Tél. : 01 42 74 22 77. www.theatredelaville-paris.com


Egalement du 13 au 16 novembre 2019 au Théâtre Montansier de Versailles, le 23 janvier 2020 au Théâtre de Chartres, les 28 et 29 janvier à la Scène nationale de Chambéry Savoie, du 24 au 28 mars au Grand T à Nantes.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre