La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Oreste à Mossoul d’après Eschyle, mis en scène par Milo Rau

Oreste à Mossoul d’après Eschyle, mis en scène par Milo Rau - Critique sortie Théâtre Nanterre Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national
© Phile Deprez Milo Rau

d’après Eschyle / mes Milo Rau

Publié le 2 septembre 2019 - N° 279

Après un voyage au nord de l’Irak, le metteur en scène suisse Milo Rau s’empare des figures mythiques de l’Orestie d’Eschyle pour les confronter aux conflits d’aujourd’hui.

« Ma pièce est une sorte de re-création de l’Orestie avec des citoyens de Mossoul, déclarée capitale du califat de l’État islamique après sa prise en 2014 jusqu’à sa libération en 2017. Je connais très bien cette région car j’y ai travaillé pour Empire, un spectacle créé en 2016 pour lequel je suis allé en Irak du nord. À cette époque, Mossoul n’était pas encore libérée, contrairement à Sinjar où j’ai éprouvé, alors que je lisais l’Orestie, la sensation d’être dans l’antiquité de l’Antiquité. Quand les Grecs parlent de Troie, ils parlent de cette civilisation présente longtemps avant la Grèce antique. Et en même temps on est dans le ‘super présent’.

Une dialectique entre le présent total et un passé très lointain

Lorsque Mossoul a été libérée, j’y suis revenu en 2018 puis en mars 2019 pour filmer une de mes mises en scène de l’Orestie dans différents lieux de la ville. C’est surtout cette dialectique entre le présent total et un passé très lointain qui m’a intéressé. L’Orestie est une trilogie extrêmement simple, elle montre un cycle de violence : Agamemnon tue sa fille Iphigénie, son épouse Clytemnestre le tue avant d’être elle-même assassinée par son fils Oreste et son ami Pylade. Cette trame se retrouve dans mon spectacle ainsi que des séquences de la langue d’Eschyle. Mais on les a transformés avec les comédiens irakiens. Le texte a pris un sens dans le contexte politique et historique de Mossoul. Je pense par exemple qu’en Europe, il est impossible de mettre en scène la troisième partie qui décrit la naissance de la démocratie à travers le pardon et met en scène la fin de la tragédie. Ce serait un acte vide chez nous où la tragédie est déjà morte, alors qu’en Irak, dans cette ville encore confrontée à des milliers de personnes qui étaient et sont toujours membres de l’État islamique, la question de comment en finir avec la violence devient une question proprement tragique. »

Propos recueillis par Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Oreste à Mossoul d’après Eschyle, mis en scène par Milo Rau
du Mardi 10 septembre 2019 au Samedi 14 septembre 2019
Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national
7 avenue Pablo-Picasso, 92000 Nanterre

Mardi 10, mercredi 11, vendredi 13 septembre à 20h30, jeudi 12 septembre à 19h30, samedi 14 septembre à 18h. Tél. : 01 46 14 70 00. Durée : 1h45. En néerlandais, arabe et anglais surtitré en français.


Puis aux Célestins, Théâtre de Lyon, 4 rue Charles Dullin, 69002 Lyon. Les 22 et 23 octobre 2019. Tél. : 04 72 77 40 00.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre