La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Opening Night d’après John Cassavetes, mise en scène de Cyril Teste

Opening Night d’après John Cassavetes, mise en scène de Cyril Teste - Critique sortie Théâtre Montigny-le-Bretonneux Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines
© Simon Gosselin Isabelle Adjani dans Opening Night.

Repasse / d’après John Cassavetes / mes Cyril Teste

Publié le 2 septembre 2019 - N° 279

Pour son retour à la scène, Isabelle Adjani a choisi d’interroger la vérité du métier d’actrice dans un condensé d’Opening Night, chef-d’œuvre du cinéaste John Cassavetes. Une création de Cyril Teste qui cherche – et trouve – des parcelles d’absolu dramatique.

« Laboratoire public – Essai n°10 – 9/03/2019 ». C’est ainsi que le 9 mars dernier, à Angers, l’adaptation d’Opening Night conçue par Cyril Teste s’auto-définissait à travers ces quelques mots projetés sur un écran disposé en fond de scène. Le cofondateur du Collectif MxM et ses trois étonnants comédiens (Isabelle Adjani, Morgan Lloyd Sicard et Frédéric Pierrot) affirment de la sorte leur volonté d’échapper au définitif pour explorer – de soir en soir et devant le public – les voies de la recherche et de la mobilité permanentes, de dépasser les limites d’un spectacle reproductible pour tendre à une forme supérieure de profondeur, de vie. Cette façon de proposer aux spectateurs une création en chantier rejoint d’ailleurs, et ce n’est évidemment pas un hasard, l’un des thèmes centraux du film de John Cassavetes : la quête de la vérité dramatique. Dans Opening Night, une actrice célèbre se laisse emporter, suite à la mort accidentelle d’une jeune admiratrice venue l’attendre à la sortie d’une représentation, par un tourbillon de troubles intimes et artistiques remettant en cause l’équilibre du spectacle qu’elle est en train d’interpréter.

Jeux de miroir et mises en abyme

Cette figure de comédienne en crise – happée par des questionnements liés à sa jeunesse perdue, à sa vision de la sincérité, aux relations qu’elle entretient avec son personnage, son metteur en scène, son partenaire de jeu – est ici incarnée par Isabelle Adjani. En un peu plus d’une heure, par le biais d’une mise en scène extrêmement maîtrisée au sein de laquelle la vidéo vient augmenter l’espace imaginaire du plateau, ce condensé d’Opening Night fait se déployer une succession de jeux de miroirs vertigineux. Très vite, Isabelle Adjani se transforme elle-même en personnage, brouillant de son aura magnétique la frontière entre le réel qui s’invente devant nous et les répétitions théâtrales que dévoile le film de Cassavetes. Tout cela est à la fois intrépide et d’une éclatante sensibilité. Nourri d’incessantes ruptures, ce « travail en cours » allie l’aspect intellectuel de son processus de mises en abyme à la puissance organique que révèle, sur scène, Isabelle Adjani. Se gardant de tout effet, la grande comédienne dessine un parcours de retenue, de justesse, d’exigence. Et offre une réponse magistrale à la question de l’intensité et de l’authenticité au théâtre.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Opening Night d’après John Cassavetes, mise en scène de Cyril Teste
du Vendredi 20 septembre 2019 au Lundi 23 septembre 2019
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines
Place Georges-Pompidou, 78180 Montigny-le-Bretonneux

à 20h30 sauf dimanche 22 à 16H. Tél. : 01 30 96 99 00. Durée de la représentation : 1h15. Spectacle vu au Quai à Angers.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre