La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Portrait

On a fait tout ce qu’on a pu mais tout s’est passé comme d’habitude

On a fait tout ce qu’on a pu mais tout s’est passé comme d’habitude - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre 13 - Seine
Crédit : DR Légende : L’auteur, acteur et metteur en scène Philippe Fenwick.

Portrait / Philippe Fenwick
Théâtre 13 - Seine / de Philippe Fenwick / mes Philippe Fenwick et Frédéric Duzan


Publié le 30 mars 2013 - N° 208

Revenu de l’épopée théâtrale qui l’a mené de Brest à Vladivostok, l’auteur, acteur et metteur en scène Philippe Fenwick nous fait partager les joies et les difficultés de ce rêve fou. Aux côtés du musicien ZED et de la fil-de-fériste Sarah Schwarz. 

Il vient tout juste de passer le cap de la quarantaine et, pourtant, son curriculum vitae est aussi fourni que celui d’un homme en fin de carrière. Auteur, acteur, metteur en scène, formateur, performeur, artiste de magie nouvelle, directeur artistique de théâtre, photographe, globe-trotter… : la vie de Philippe Fenwick est remplie d’œuvres et de réalisations variées. Certainement excessif, à coup sûr empressé, débordant d’énergie et d’enthousiasme, cet artiste semble s’être toujours laissé porter par ses envies les plus folles. Au risque de devoir faire face à certaines désillusions. C’est l’une de ces aventures contrariées qu’il nous raconte aujourd’hui dans On a fait tout ce qu’on a pu mais tout s’est passé comme d’habitude. Un rêve auquel il a consacré plusieurs années de sa vie et qui a fini par se changer en « cauchemar kafkaïen ». Tout est parti d’une idée démesurée : se lancer dans le plus grand spectacle itinérant du monde, retourner sur les traces de ses origines russes à l’occasion d’une tournée théâtrale partant de Brest pour s’achever à Vladivostok.

Des zones d’ombre et d’utopie

Le voyage a bien eu lieu, mais il ne s’est pas déroulé comme Philippe Fenwick l’avait espéré. Différée, raccourcie, amputée, cette échappée au long cours s’est heurtée à toutes sortes de déconvenues financières et administratives. Entre burlesque, spontanéité et sens du tragique, le codirecteur de la compagnie Z.O.U. (Zone d’Ombre et d’Utopie) revient sur cette histoire en compagnie de la fildefériste Sarah Schwarz, du musicien ZED et d’invités (chaque soir différents) du monde du cirque ou du music-hall. Ils composent un spectacle hybride lié à l’engagement d’un théâtre vivant. « Je défends un théâtre des mauvais élèves, explique Philippe Fenwick, un théâtre qui a du mal à entrer dans les cases des formulaires à remplir. Un théâtre qui n’a rien à voir avec “un art du refaire”, qui s’adresse directement aux gens qui nous font face en les autorisant à interagir avec ce qui se passe sur le plateau. » Ce théâtre s’amuse constamment à mélanger réalité et fiction. Nous invitant à découvrir l’envers d’une utopie, il nous demande s’il faut vraiment, à tout prix, chercher à réaliser ses rêves.

Manuel Piolat Soleymat

 

A propos de l'événement

On a fait tout ce qu’on a pu mais tout s’est passé comme d’habitude
du Mardi 2 avril 2013 au Dimanche 14 avril 2013
Théâtre 13 - Seine
30 rue du Chevaleret, 75013 Paris
Du 2 au 14 avril 2013. Le mardi, le jeudi et le samedi à 19h30 ; le mercredi et le vendredi à 20h30 ; le dimanche à 15h30. Tél. : 01 45 88 62 22. www.theatre13.com

 

Reprise du 4 au 24 juillet 2013 au Festival Villeneuve en Scène, à Villeneuve-lez-Avignons.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre