La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Ô ma mémoire

Ô ma mémoire - Critique sortie Avignon / 2018 Avignon Avignon Off. La Manufacture
Stéphane Hessel et sa petite-fille Sarah Lecarpentier. © D.R.

La Manufacture / d’après Stéphane Hessel / Kevin Keiss

Publié le 22 juin 2018 - N° 267

La comédienne Sarah Lecarpentier rend hommage à son grand-père Stéphane Hessel à travers une adaptation de son livre Ô ma mémoire, la poésie ma nécessité.

En 2006, à 88 ans, Stéphane Hessel publiait au Seuil Ô ma mémoire, la poésie ma nécessité, une autobiographie par le détour de 88 poèmes qui jouèrent un rôle décisif dans sa vie. Il faut dire que sa vie, commencée à Berlin en 1917 et terminée à Paris en 2013, fut aussi longue que riche. On le sait, ce jeune normalien, fils de l’écrivain Franz Hessel et de Helen Grund – le couple qui inspira à Truffaut le film Jules et Jim d’après le roman de Henri-Pierre Roché –, fut résistant pendant la guerre, arrêté, incarcéré, torturé, puis envoyé au camp de Buchenwald en août 1944. Après la guerre, diplomate, polyglotte, engagé pour de nombreuses causes (des sans-papiers à l’écologie), cet homme a tout connu de son siècle. En 2010, il accède à la notoriété en publiant son livre Indignez-vous !, un succès d’édition inattendu.

Poésie et filiation

Tout autre est l’objet de son livre Ô ma mémoire. Ce féru de poésie y évoque les poèmes qu’il n’a jamais oubliés une fois appris par cœur, en français, en allemand ou en anglais. Villon, Shakespeare, Rilke, Apollinaire ou Hölderlin sont quelques-uns des auteurs qui ont formé sa colonne vertébrale de lecteur et ont été d’un grand secours selon les circonstances de sa vie. Sa petite-fille Sarah Lecarpentier est comédienne. Accompagnée par le pianiste de jazz Simon Barzilay, elle rend un hommage touchant et sensible à la mémoire de cet homme hors du commun qui fut son grand-père en racontant sa vie à la première personne et en ajoutant à des extraits d’Ô ma mémoire des textes personnels : « En tant que sa petite-fille, si j’ai compris une chose de mon grand-père, c’est l’origine de sa passion pour la justice et l’égalité. Cette origine, cette force tranquille qui le suivait partout, je crois qu’il la devait à son amour de la poésie, qui était pour lui le refuge merveilleux de l’intellect, et le plus beau moteur de notre humanité. » Le spectacle est mis en scène par Kevin Keiss, pour qui « parler d’héritage, de filiation, pour nous qui venons d’avoir trente ans », apparaît comme une nécessité.

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Ô ma mémoire
du Vendredi 6 juillet 2018 au Samedi 14 juillet 2018
Avignon Off. La Manufacture
2 rue des Ecoles, Avignon

à 19h35. Relâche le 12. Tél. : 04 90 85 12 71.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes