La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Montpellier Danse

Montpellier Danse - Critique sortie Danse Montpellier Cité Internationale de la Danse
Crédit : Emanuel Gat Légende : Corner Etudes par Emanuel Gat, créé au Festival Montpellier Danse.

Publié le 27 mai 2013 - N° 210

C’est sous l’angle de la mémoire et de la modernité que s’écrit cette trente-troisième édition du Festival Montpellier Danse. Avec un invité de marque : Emanuel Gat, en tant qu’artiste associé.

Le chorégraphe israélien Emanuel Gat a joué à fond la carte de l’artiste associé en proposant un mode de présence un peu décalé, en dehors des sentiers battus du simple catalogue de pièces à (re)présenter. Parmi les projets qu’il propose, deux de ses créations offrent une ouverture sur la question de la mémoire : Corner Etudes s’inscrit dans la continuité de Brilliant Corners, pièce créée en 2011 à Montpellier, et réinterroge les thèmes et la structure de ce précédent opus. Pour Danse de Cour, il investit la cour de l’Agora en proposant une pièce plutôt décomplexée, heureux d’interagir avec l’extérieur et avec la nuit tombante, sur les Wesendonck lieder de Richard Wagner. Les improvisations mises en oeuvre prennent en compte des matériaux et fragments brassés par le chorégraphe lors de précédents travaux, qu’il avait mis de côté et n’avait finalement jamais utilisés pour la scène, et qu’il réactive ici. Sa présence à Montpellier passe également par la recherche d’un plus grand partage avec le public.

Comment associer le spectateur au processus de création ?

La dernière partie de Corner Etudes répond à cette question en donnant à voir des moments de répétition et des mises au point pour mieux appréhender le processus de création : « le spectacle lui-même n’est pas plus intéressant que la répétition technique ou que ce que nous avons fait en studio la veille », affirme Emanuel Gat, qui désacralise le moment de la représentation. C’est aussi à travers une installation chorégraphique qu’il fait bouger les lignes : It’s people, how abstract can it get ? est une proposition sans danseur, imaginée à partir des nombreuses photographies qu’il réalise pendant les répétitions. Un beau voyage dans l’œuvre du chorégraphe, à côté d’une ribambelle d’invités, et les créations de Denis Mariotte, Raimund Hoghe, David Wampach, Mathilde Monnier, Simon Hecquet et Sabine Prokhoris, etc.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Montpellier Danse
du Samedi 22 juin 2013 au Samedi 6 juillet 2013
Cité Internationale de la Danse
18 rue Sainte-Ursule, 34000 Montpellier
Tel : 0800 600 740. www.montpellierdanse.com
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse