La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Miroirs d’Algérie

Miroirs d’Algérie - Critique sortie Théâtre Ivry-sur-Seine Studio Casanova
Le hammam, refuge et parenthèse éphémère… CR.DR

Théâtre des Quartiers d’Ivry/ Invisibles de Nasser Djemaï / A mon âge, je me cache encore pour fumer de Rayhana

Publié le 21 février 2014 - N° 218

Invisibles de Nasser Djemaï et A mon âge, je me cache encore pour fumer de Rayhana dans la mise en scène de Fabian Chappuis : deux spectacles très touchants, nécessaires et forts. 

Les Algériens en France, la femme en Algérie : à travers deux pièces très vivantes et pertinentes sur ces thèmes, le Théâtre des Quartiers d’Ivry met en lumière des réalités que l’on croit connaître, souvent réduites à quelques idées simples. Invisibles de Nasser Djemaï rend hommage aux Chibanis (cheveux blancs en arabe), travailleurs immigrés qui ont œuvré à la reconstruction de la France, loin de leurs proches. Evitant totalement le piège des clichés, de la leçon de morale et des bons sentiments, l’auteur et metteur en scène Nasser Djemaï est parvenu à partir des témoignages qu’il a recueillis à créer un spectacle d’une grande finesse, à la fois nuancé et ancré dans le quotidien. « Il faut respecter la pudeur, la fierté et la noblesse de ces ancêtres, déclare Nasser Djemaï, et aussi, avec délicatesse, brancher le détonateur et faire exploser des moments de vérité, avec toute la violence, la cruauté et la drôlerie qui s’imposent. » Entre éclats de rire, coups de gueule, souvenirs tenaces… « Qu’il est joyeux, en ces temps de crispations et de dérives discriminatoires, d’assister à un spectacle d’une humanité aussi simple, aussi essentielle. » remarquait Manuel-Piolat Soleymat dans sa critique rédigée en mars dernier. Rien à ajouter !

Refuge éphémère

Autre éclairage, aussi fort et nécessaire. A mon âge, je me cache encore pour fumer nous transporte dans un hammam d’Alger, refuge éphémère où la parole des femmes se libèrent, où en massant les corps on console les douleurs physiques et mentales.  Coincées entre le pouvoir militaire ou les intégristes, les femmes subissent une loi arbitraire et inique, dans une société corrompue et machiste. Ecrite en français par Rayhana,  la pièce orchestrée par Fabian Chappuis met en scène neuf femmes de conditions et d’âges très différents, unies par cette bienfaisante parenthèse ; entre rébellion et soumission, éprises de liberté, elles se révèlent et se confient, tandis qu’au dehors la menace gronde. Un spectacle très touchant et indispensable !

Agnès Santi

A propos de l'événement

Miroirs d’Algérie
du Mercredi 5 mars 2014 au Dimanche 30 mars 2014
Studio Casanova
69 Avenue Danielle Casanova, 94200 Ivry-sur-Seine, France

Invisibles du 5 au 15 mars à 20h, jeudi à 19h, dimanche à 16h, relâche lundi. Durée : 1h40. A mon âge, je me cache encore pour fumer du 20 au 30 mars à 20h, le 27 à 19h, dimanche à 16h, relâche lundi. Durée : 1h50. Tél : 01 43 90 49 49.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre