La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Andromaque 10-43

Andromaque 10-43 - Critique sortie Théâtre Genève Théâtre du Grütli
Crédit Photo : Nicolas Descôteaux Légende : Monica Budde et Denis Lavant dans Andromaque 10-43.

Suisse / Théâtre du Grütli / d’après Racine / mes Kristian Frédric

Entre langue arabe et alexandrins, Kristian Frédric transpose l’Andromaque de Racine à l’ère du numérique. Une création présentée au Théâtre du Grütli, à Genève, avant une tournée en France et au Canada.

Tout se joue entre les murs en béton d’un blockhaus souterrain, au sein d’un monde contemporain surconnecté, surexposé aux médias et aux modes de communication numérique. Réseaux sociaux. Sms. Visiophone. Caméras de surveillance. Ecrans de télévision qui zappent, en boucle, sur les chaines d’information de tous les pays. Pyrrhus est là (Denis Lavant), dans les sous-sols de son palais, en prise directe avec un monde extérieur en ébullition. La guerre de Troie, bien qu’achevée depuis dix ans, a laissé des plaies ouvertes. Au centre de ce contexte international tendu, Astyanax (Merlin Landenberg et Arthur Tacheau, en alternance), fils d’Andromaque (Monica Budde), est l’objet d’une double tractation. Par l’intermédiaire d’Oreste (Frédéric Landenberg), les alliés occidentaux demandent au souverain de leur livrer l’enfant qu’il détient en otage. De son côté, Pyrrhus promet à Andromaque de sauver son fils et de la faire reine, rompant ainsi la promesse de mariage qui le lie à Hermione (Jeanne de Mont), si elle répond à son amour.

Denis Lavant, un Pyrrhus du XXIème siècle

Plongée dans un bain d’extrême contemporain, la chaine d’amour sans retour sur laquelle est construite la pièce de Racine (Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime feu son époux, Hector) vibre, ici, autant de passion que de géopolitique. Car le couple Andromaque / Pyrrhus que redessine le metteur en scène et scénographe Kristian Frédric partage les mêmes racines orientales (les deux protagonistes s’adressent l’un à l’autre soit en alexandrins, soit en arabe littéraire). Leur relation, mêlant proximité et antagonisme, vient ainsi établir un parallèle fort entre la guerre de Troie et les conflits modernes du Moyen-Orient. Pourtant, tout ne fait pas sens dans cette proposition 2.0. L’utilisation du numérique apparaît, par moments, superflue. Ce qui frappe davantage, dans cette Andromaque 10-43, c’est l’évidence contemporaine dont se pare la tragédie classique. Non seulement Racine résiste aux artefacts de notre époque, mais il les soumet à sa profondeur, à la lucidité du regard qu’il porte sur l’humain. De même, face à l’afflux d’images vidéo de toutes sortes, la présence des comédiens (Denis Lavant interprète un Pyrrhus saisissant) nous ramène à une dimensions du corps, une dimension du réel qui, elle aussi, impose la valeur de la vie et de nos élans.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Andromaque 10-43
du Vendredi 28 février 2014 au Samedi 15 mars 2014
Théâtre du Grütli
16 rue Général-Dufour, 1204 Genève, Suisse.

Du 28 février au 15 mars 2014. Les mardis, jeudis, samedis à 19h ; les mercredis et vendredis à 20h ; les dimanches à 18h ; relâche les lundis. Durée de la représentation : 2h15. Tél. : 00 41 22 888 44 84. www.grutli.ch En tournée les 18 et 19 mars 2014 au Théâtre d’Aurillac, les 21 et 22 mars au Théâtre Toursky à Marseille, le 25 mars à Divonne-les-Bains, les 28 et 29 mars au Théâtre Jean-Vilar d’Eysines, les 31 mars et 1er avril à la Scène nationale de Bayonne, le 3 avril au Théâtre Olympia à Arcachon, le 5 avril au Théâtre du Bouscat, les 8 et 9 avril au Théâtre Georges-Leygues de Villeneuve-sur-Lot, le 11 avril au Théâtre de Cahors, les 22 et 23 avril à la Scène nationale de Perpignan, les 8 et 9 mai au Théâtre du Jorat à Mezières, le 13 mai au Dôme – Théâtre d’Albertville, du 15 au 17 mai à la Maison des Arts de Thonon-Evian, les 20 et 21 mai au Théâtre de Bourg-en-Bresse, du 3 au 30 octobre au Théâtre Denise-Pelletier à Montréal.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre