La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Martien martienne d’après Ray Bradbury, mise en scène par Laurent Fréchuret

Martien martienne d’après Ray Bradbury, mise en scène par Laurent Fréchuret - Critique sortie Théâtre CHATILLON Théâtre de Châtillon
Poétique adaptation de Ray Bradbury par Laurent Fréchuret. Crédit : Cyrille Cauvet

d’après Ray Bradbury / composition musicale Moritz Eggert / adaptation et mes Laurent Fréchuret

Publié le 26 novembre 2019 - N° 282

Sous couvert d’une fable onirique sur l’ennui marital de deux Martiens, Laurent Fréchuret imagine une parabole aux chatoyants effets sur les exigences morales de l’hospitalité. Un très beau spectacle !

Lorsqu’il vient d’au-delà des mers, qu’il a traversé des déserts hostiles et qu’il grelotte dans l’hiver de notre déchéance, on prend l’étranger pour un ennemi, on lui refuse la dignité de l’accueil, on le renvoie parfois… Imaginons alors que nous soyons sur Mars, que l’étranger arrive sur un vaisseau spatial et que sa peau trop blanche paraisse bien fade en comparaison de notre teint doré… Comment l’accueillerions-nous ? Et comment voudrions-nous être accueillis, si le désir aventurier nous conduisait à traverser la galaxie pour aller découvrir d’autres mondes ? Tout a déjà été dit de l’ethnocentrisme, cette tare universelle, de la xénophobie et de l’égoïsme qui caractérisent notre espèce. Laurent Fréchuret ne se pose pas en donneur de leçons de morale. Modeste, infiniment plus humble et remarquablement plus subtil, il adapte une des Chroniques martiennes de Ray Bradbury, dans laquelle Monsieur et Madame K voient arriver un curieux étranger, qui annonce sa venue en entrant d’abord dans l’esprit de la languide Ylla, qui s’ennuie fort dans sa maison du bord de mer et se met à rêver et à chanter dans une langue extramartienne…

Rêver peut-être…

La voix de François Chattot enveloppe le spectateur comme une couverture douillette à l’abri de laquelle il écoute l’histoire de la douce Madame K et de son méchant mari. Quiconque connaît cette voix-là sait la puissance aurifère de ses modulations ! Laurent Fréchuret lui trouve de magnifiques interlocuteurs en confiant la partition musicale composée par Moritz Eggert aux Percussions des Claviers de Lyon. Sylvie Aubelle, Renaud Cholewa, Jérémy Daillet, Gilles Dumoulin et Lara Oyedepo font merveille pour créer un univers quasi magique sur fond duquel se déploie le talent chorégraphique, vocal et interprétatif de Claudine Charreyre (éblouissante) et de Mychel Lecoq, les deux interprètes de cette fable émouvante et poignante. La création numérique interactive de Scenocosme (Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt) offre un imaginatif cadre de jeu aux deux comédiens. Les artistes ainsi réunis offrent un spectacle qui sollicite tous les sens et nourrit l’imagination au cœur d’une sorte de fabrique à rêves. L’adaptation et la mise en scène de Laurent Fréchuret servent avec un impeccable talent le texte original de Ray Bradbury ; l’ensemble offre un très savoureux moment d’émotion intense dont la portée philosophique, politique et morale relève d’un humanisme bouleversant.

Catherine Robert

A propos de l'événement

Martien martienne d’après Ray Bradbury, mise en scène par Laurent Fréchuret
du Mardi 17 décembre 2019 au Mardi 17 décembre 2019
Théâtre de Châtillon
3, rue Sadi-Carnot, 92320 Châtillon

à 14h30 et 20h30. Tél. : 01 55 48 06 90. Durée : 1h05. A partir de 12 ans. Tournée en 2020-2021 dont : Le Cratère, scène nationale d’Alès, du 8 au 10 janvier. Opéra et Comédie de Saint-Etienne, du 18 au 22 février. Théâtre de Villefrance-sur-Saône, les 27 et 28 mars.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre